Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Désastre sur la Croisette...

Désastre sur la Croisette...

lundi 24 février 2014 - Rédaction SNP


Franchement qu’est ce qu’ils font à Cannes ? Pour laisser leurs palmiers dans cet état . S’il agit de CRP quid du préventif, de l’assainissement mécanique, du suivi des traitements ? S’il s’agit de fusariose ces sujets auraient dû être éradiqués depuis longtemps et les sols traités . Nous avons par ailleurs ailleurs relevé de nombreuses attaques de CRP dans la ville.


Plutôt que d’organiser des petites courses du week-end passe-temps favori de toutes les petites communes anonymes de France ils feraient mieux de se battre pour défendre la Croisette qui est mondialement connue et la palme d’or emblème du festival. Du pain sur la planche pour le futur maire....


Qu’ils viennent plutôt voir nos équipes qui ont largement prouvé tout en restant prudentes et modestes qu’il est possible de s’engager sur des obligations de résultats. (voir la dernière photo du portfolio alignement allée privée)

Portfolio

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)