Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Désastre sur la Croisette...

Désastre sur la Croisette...

lundi 24 février 2014 - Rédaction SNP


Franchement qu’est ce qu’ils font à Cannes ? Pour laisser leurs palmiers dans cet état . S’il agit de CRP quid du préventif, de l’assainissement mécanique, du suivi des traitements ? S’il s’agit de fusariose ces sujets auraient dû être éradiqués depuis longtemps et les sols traités . Nous avons par ailleurs ailleurs relevé de nombreuses attaques de CRP dans la ville.


Plutôt que d’organiser des petites courses du week-end passe-temps favori de toutes les petites communes anonymes de France ils feraient mieux de se battre pour défendre la Croisette qui est mondialement connue et la palme d’or emblème du festival. Du pain sur la planche pour le futur maire....


Qu’ils viennent plutôt voir nos équipes qui ont largement prouvé tout en restant prudentes et modestes qu’il est possible de s’engager sur des obligations de résultats. (voir la dernière photo du portfolio alignement allée privée)

Portfolio

Derniers articles

11 septembre, par Rédaction SNP

M2 I LS dans les 150 start-up...

.... qui vont révolutionner l’agriculture. Fiers de notre partenariat avec cette société pour la protection des palmiers.

9 septembre, par Rédaction SNP

SNP dans le BSV Corse

Fiers de constater que nos pièges multi funnel trap continuent d’être largement utilisés à plusieurs dizaines d’exemplaires associés à la phéromone proposée par M2 LS ( également cité pour la pyrale du buis).
Même en dehors des (...)

Edito

Edito d’âout 2020

2 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Dans la droite ligne de l’édito précédent nous préparons avec le webmaster et le trésorier l’assemblée générale de septembre à laquelle seront conviés par Internet les 64 membres à jour de leur cotisation.
Vous connaissez mes intentions : lever le pied mais ne pas tout lâcher..... on ne brûle pas à ce qu’on a adoré , tel est notre état esprit que nous retrouvons à une autre échelle en miroir dans celui Philippe (...)