Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Désastre sur la Croisette...

Désastre sur la Croisette...

lundi 24 février 2014 - Rédaction SNP


Franchement qu’est ce qu’ils font à Cannes ? Pour laisser leurs palmiers dans cet état . S’il agit de CRP quid du préventif, de l’assainissement mécanique, du suivi des traitements ? S’il s’agit de fusariose ces sujets auraient dû être éradiqués depuis longtemps et les sols traités . Nous avons par ailleurs ailleurs relevé de nombreuses attaques de CRP dans la ville.


Plutôt que d’organiser des petites courses du week-end passe-temps favori de toutes les petites communes anonymes de France ils feraient mieux de se battre pour défendre la Croisette qui est mondialement connue et la palme d’or emblème du festival. Du pain sur la planche pour le futur maire....


Qu’ils viennent plutôt voir nos équipes qui ont largement prouvé tout en restant prudentes et modestes qu’il est possible de s’engager sur des obligations de résultats. (voir la dernière photo du portfolio alignement allée privée)

Portfolio

Derniers articles

20 mars, par Rédaction SNP

Congrès AMPP Veillée d’armes

Communiqué de Presse
Madame, Monsieur,
Une délégation franco-italienne se rendra au Congrès de l’Association Marocaine de Protection des Plantes (Rabat 26-27 mars 2019), afin de présenter un état des lieux sur la lutte en (...)

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)