Accueil > Documentation > Drones > Des vessies pour des lanternes...

Des vessies pour des lanternes...

samedi 29 juillet 2017 - Rédaction SNP

La ville de Nice vient de se faire étriller pour sa gestion du dossier palmier par un article récent du Figaro, que nous avons commenté sans langue de bois.

 https://www.sauvonsnospalmiers.fr/la-parole-est-a-syngenta.html

Nous y exprimions peu d’espoir pour la reconnaissance des erreurs passées et le présent communiqué nous donne malheureusement raison. Si on en croit cet article, la municipalité s’enfermerait dans un double déni, réglementaire et de réalité. 

Nous savons que de nombreux niçois sont furieux des options prises par le service des espaces verts de la ville qui ont conduit à ce désastre écologique et patrimonial. A bon entendeur..... SNP n’est qu’une association nationale.

Mais voici nos commentaires objectifs et techniques :

- L’objectif zéro pesticide n’est absolument pas compatible avec l’arrêté de lutte contre le charançon rouge en date du 21 juillet 2010.

- L’utilisation de drônes pour effectuer des traitements phytosanitaires aériens est interdite dans les espaces publics et privés. Il n’y a actuellement aucun produit autorisé pour cette mise en œuvre. Parler d’en cours d’homologation est un abus de langage. il y a certes une AMM déposée pour une souche du BB mais aucun accord à ce jour et certainement pas pour ces conditions de mise en œuvre. La communication de la ville pourrait être assimilée à de la publicité pour des produits non autorisés.

Seule serait possible, sous réserve des autorisations de vol, la mise en œuvre d’auxiliaires comme des nématodes à diluer dans 20 l d’eau= 20 kg ce qui en pratique impliquerait l’engagement de drônes militaires beaucoup plus attendus pour le traitement des Djihadistes !!

- L’article avance que cette démonstration sera faite en accord les services de l’État. Cela nous surprend, nous allons vérifier.

- Depuis deux ans, en dehors de toute considération de performance du produit, nous avons droit régulièrement à une petite démonstration de vol de drônes qui embarquent quelques centaines de grammes de poudre que l’opérateur s’évertue à larguer entre deux sautes de vent ce qui d’autant plus méritoire qu’il doit se garder de l’effet de sol. Notons que la société Glen Bio tech qui commercialise en Espagne un produit de même nature utilise un mât télescopique ultraléger équipé d’une astucieuse boite articulée qui demande évidemment beaucoup moins de compétences à l’opérateur.

- Ce pauvre Parc Vigier voir portfolio en mai 2017 a été laissé à l’abandon. On voit mal comment par quelques survols incertains les Phoénix pourraient renaître de leurs cendres.

No Comment..... ce dossier serait-il maudit ?

NICE : La Ville de Nice, précurseur et soucieuse d’exemplarité en matière environnementale depuis 2008 a fait le choix d’une politique de zéro pesticide sur l’ensemble de ses espaces verts visant à réduire de manière drastique l’utilisation des produits phytopharmaceutiques.

C’est en adéquation avec son engagement écologique qu’est menée une lutte active contre le charançon rouge des palmiers sur le territoire de la ville, dont les aspects pratiques ont été élaborés en lien avec les services de l’Etat : la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) et le Service Régional de l’Alimentation (SRAL). Dans le cadre de cette lutte, nous vous donnons rendez-vous, lundi 31 juillet 2017 à 11 heures, au sein du parc Vigier, au Port de Nice, pour assister à l’expérimentation du nouveau mode de traitement par drone en vue de son homologation.
Le charançon rouge du palmier est présent en France depuis 2006 et constitue une menace pour le patrimoine palmier et plus particulièrement pour le palmier des canaries.
L’insecte vit en colonie à l’intérieur du palmier où il détruit les tissus pour se nourrir. La dégradation des tissus conduit à la formation d’une « carie » présentant un point de faiblesse. Celui-ci engendre un risque de chute des palmes et de la partie apicale du palmier.

Portfolio

Derniers articles

17 avril, par Rédaction SNP

Le piégeage et les e-pièges

N’oubliez pas, vous passez à une autre langue n’importe laquelle et vous revenez au français
Development of Automated Devices for the Monitoring of Insect Pests
Andrea Sciarretta*, Pasquale Calabrese
Department of (...)

17 avril, par Rédaction SNP

L’appel à projets de la région Sud (ex PACA)

la Région Sud vient de refondre totalement son site. Ell nous en a informé. Nous en avons profité pour voir quelle place elle avait réservé à la lutte contre les ravageurs de palmiers(portofolio) L’appel à projets "adopt’un (...)

17 avril, par Rédaction SNP

Les fondamentaux

Pour prendre la mesure de notre défi il faut en rappeler les fondamentaux. On relève par ailleurs
- mention du coût exorbitant de la lutte dans les pays occidentaux
- l’importance du piégeage et de la détection précoce (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)