Accueil > Revue De Presse > Des stratégies à préciser....

Des stratégies à préciser....

samedi 1er décembre 2018 - Rédaction SNP

 le Lien Horticole ne quitte jamais l’actualité des ravageurs de palmiers. Valérie Vidril fait ici un point sur la réglementation en cours de modification dans une bien opaque démarche. Pour ce faire elle a pris l’avis de l’expert Daniel Lambert (phyaudit.com) et solliciter le nôtre ce qui nous a permis d’insister sur la nécessité de proposer aux propriétaires des plans de lutte intégrée combinant plusieurs approches, mais également d’évoquer les perspectives des techniques de l’insecte stérile : TIS (sterile insect technique SIT) qui connaissent un développement mondial extrêmement spectaculaire puisque Google s’y intéresse aussi .....

https://www.presse-citron.net/quand-google-utilise-les-nouvelles-technologies-contre-la-dengue-zika-chikungunya-et-la-fievre-jaune/

Mais la France n’est pas en reste puisqu’un groupe de travail TIS vient de se constituer au Consortium de biocontrôle. Il réunit des chercheurs du CIRAD et de l’INRA.

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)