Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > des PV palmiers à Tel Aviv

des PV palmiers à Tel Aviv

mercredi 23 décembre 2015 - Rédaction SNP

 

Commentaires :

*les Israéliens sont très motivés dans l’application de leurs plans de gestion intégrée IPM voir la récente conférence de Victoria Soroker à Monaco.

* l’amende est significative environ 175 € à notre avis le bon niveau. Rien à voir avec les sanctions financières délirantes en France et Espagne qui ne sont même plus dissuasives.

* l’ampleur du problème : plus de 270 000 sujets on est loin de nos chiffres, soyons modestes.

* toutes les méthodes de lutte sont mises en concours ( piégeage, aspersion, injection). * Excellente initiative pour les mairies en mal de financements. On pourrait aussi imaginer d’alimenter un fonds de secours aux propriétaires impécunieux.

 

Portfolio

Derniers articles

19 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

- Téla Botanica
- Fédération nationale des métiers de la jardinerie
à venir
- Lien horticole
- Plantes & Cités
.......

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

18 septembre, par PIETRA-TALIERCIO Colette, Rédaction SNP

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste...

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste australien (2016)
ETUDE SUR LE DEVELOPPEMENT DES FERMES DE CRP en Thailande
A travers cet interview, on découvre un type d’agriculture incroyablement dynamique en Thailande (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)