Accueil > L’association > Nos missions > Des nominations qui nous concernent.....

Des nominations qui nous concernent.....

jeudi 28 janvier 2016 - Rédaction SNP

Conseil régional Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon

- Sylvia Pinel, 1ère vice-présidente - Agnès Langevine, 3e vice-président en charge de la Transition écologique et énergétique, de la biodiversité, de l’économie circulaire et des déchets. - Nadia Pellefigue, 5e vice-présidente en charge du Développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur.  

Conseil régional PACA

- Renaud Muselier 1e vice-président - Sophie Joissains, 8e vice-présidente, culture et patrimoine - Philippe Vitel, 9e vice-président, traditions et identité régionales - Maud Fontenoy, 10e vice-présidente, développement durable, énergie, mer

Commission européenne

Le Belge Andy Klom est le nouveau Chef (f.f.) de la Représentation régionale de la Commission européenne à Marseille. sa zone de compétence : les Régions Paca et Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées.

Conformément à la vocation de l’association nous allons (re)prendre contact avec ces différents décideurs, certains à l’occasion des élections régionales, partageaient notre détermination à vouloir sauver nos palmiers. 

Nous lançons un appel à nos adhérents dont certains peuvent connaître tel ou telle de ces élu(e)s. 

 Nous re-publions le post pour porter à connaissance de nos adhérents, la réponse d’Andy Klom du 27 janvier. Nous le remercions de la marque d’intérêt qu’il nous porte. Nous allons poursuivre notre lobbying désintéressé auprès de la commission pour que le projet Palm Protect se poursuive sous une forme plus proche de nos préoccupations de terrain.

Derniers articles

19 mai, par Rédaction SNP

Newsletter - édition 34

Croissance respective des bambous grands adversaires des vis-à-vis....
http://palmvrienden.net/frlapalmeraie/2018/05/a-quelle-vitesse-le-bambou-pousse-t-il/

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)