Accueil > Documentation > OGM & GMO > De quoi vous rendre dingue......

De quoi vous rendre dingue......

jeudi 15 mai 2014 - Rédaction SNP

Dictionnaire français des "gros mots"= OGM

édition actualisée par de nouveaux articles qui nous enseignent que les dirigeants d’Oxitec sont maintenant poursuivis par une myriade de moustiques anti OGM !!!

http://m.sciencesetavenir.fr/article/20140417.OBS4345/un-moustique-ogm-pour-lutter-contre-la-dengue.html#null

http://www.bastamag.net/Des-millions-de-moustiques-OGM-sur

Souvenez-vous à l’époque, OXITEC démarrait, nous aussi !

http://www.oxitec.com http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article207 http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article209 http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article665

Avions ouvert un dialogue avec eux, évoqué avec tel ou tel de la communauté scientifique française mal payé en retour par quelque sourire condescendant...... Pourtant les arguments OXYTEC : non alimentaire, impasse écologique pas de descendance semblaient recevables.

Aujourd’hui, TVAGRI fait cette intéressante annonce en tentant d’éviter les foudres du lobby Anti- OGM. La polémique subsiste..... néanmoins l’expérimentation a démarré. A quand le charançon rouge du palmier OX453B ?

 

 

 source TVAGRI Le moustique OGM à l’assaut du Brésil ! 18 avril 2014 ·

Qui aurait prévu que le premier animal transgénique libéré à grande échelle dans l’environnement serait le moustique ? Pour en finir avec les épidémies meurtrières de dengue et de chikungunya et éviter la diffusion massive de pesticides, notamment dans les champs, , le ministère de l’Agriculture brésilien vient tout juste de donner le feu vert à la commercialisation du moustique OX513A.

La modification génétique opérée sur ce moustique, par la société britannique Oxitec, les rend dépendants à un antibiotique, la tétracycline. Sans ce médicament, cette souche de moustiques ne peut survivre. La suite du scénario est implacable. Des milliers de mâles OGM sont lâchés dans la nature et vont transmettre cette dépendance à la tétracycline à leur descendance. Cette dernière, privée de l’antibiotique, ne devrait pas survivre selon des tests effectués aux Iles Caïmans, en 2009.

Alors, la boucle est bouclée ? Pas forcément selon des ONG opposées à cette initiative. Aucun plan de suivi post-commercial n’est fourni par l’entreprise, et les soi-disant « résultats probants » des essais en champs (commencés en février 2011) n’ont pas été publiés », estime l’association Inf’OGM. Selon cette même source, il faudrait plus de 7 millions de moustiques OGM pour venir à bout d’une seule souche sauvage de… 20 000 individus. Sans compter que selon des associations brésiliennes de protection de l’environnement, certains des moustiques OX413A pourraient en fait se reproduire ! Et que les effets des piqûres de ces individus sur l’être humain sont méconnus. Le scénario d’un super moustique génétiquement modifié n’est donc pas à exclure…

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)