Accueil > Documentation > Sciences, finances participatives, Récompenses > CROWFUNDING amorçage de la recherche ?

CROWFUNDING amorçage de la recherche ?

lundi 24 novembre 2014 - Rédaction SNP

 

 

 

 

La recherche semble marquer le pas faute de financements. Un important projet innovant sur charançon très complexe au niveau théorique dans lequel nous avions trouvé une place forcement modeste au titre de la communication grand public vient d’essuyer un refus de financement pour restrictions budgétaires. D’où l’idée d’y revenir avec une preuve forte et irréfutable de l’implication du grand public dans un effort de recherche.

Exemple : l’opération de crowdfunding red palm weevil , on donne 10 000 € à une centaine propriétaires/ amateurs de palmiers pour obtenir 90 000 € de fonds publics. Etre le Monsieur 10 % d’une découverte significative, idéal pour son image dans les dîners en ville !

 

Source TVAGRI 20/11/14

CROWFUNDING AGRICOLE : UNE BONNE IDÉE, MAIS INJUSTEMENT RÉCOMPENSÉE ?

Le système de crowfunding appliqué à l’agriculture, c’est possible ! Ce mode de financement permet au grand public de soutenir financièrement, de manière collective, des projets qui lui semblent séduisants.

À travers la plateforme Internet MiiMOSA, vous pouvez est d’ores et déjà aider la filière apicole, un brasseur artisanal, une ferme pédagogique et un potager en zone périurbaine. En tout 12, catégories sont représentées.

La générosité des contributeurs est récompensée par des contreparties attractives, exclusives (dons contre dons), parfois inédites : la privatisation d’un lieu improbable, un week-end à la ferme, la possibilité de brasser sa propre recette de bière, une visite de rucher, etc.

L’efficacité du système pour l’agriculture reste cependant encore à prouver. Ainsi, parmi les 4 projets mis en avant, seul le projet de bière artisanale semble pouvoir tirer son épingle du jeu. Toutefois, avec 6 900 euros récoltés sur les 15 000 euros demandés, et seulement 11 jours restants pour l’appel aux dons, le projet reste encore loin du compte.

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)