Accueil > Revue De Presse > CQFD

CQFD

dimanche 21 juin 2015 - Rédaction SNP

 

Jardin : faut-il s’interdire d’utiliser du Roundup ?

 Par Marc Mennessier

http://www.lefigaro.fr/jardin/2015/06/19/30008-20150619ARTFIG00391-jardin-comment-desherber-sans-roundup.php

Admiratif, de tant de simplicité et de clarté dans ce commentaire sur une démarche déraisonnable de pure communication personnelle. Doublement ratée cf l’épisode peu glorieux du Nutella, d’autant plus regrettable que cette confiserie est en effet fortement suspectée d’être responsable de l’obésité infantile dont on sait qu’elle marque ses victimes pour toute leur existence !

 Etat d’urgence Madame la ministre. La loi sur la transition énergétique fait le yo-yo entre les deux chambres. Dans sa grande sagesse Stéphane le Foll a sagement bloqué un amendement du sénateur Labbé qui sans chercher à comprendre ou analyser les problèmes proposait une interdiction immédiate et définitive des néonicotinoïdes. Alors même que Ségolène Royal a laissé volontairement passer à l’Assemblée nationale un amendement Bapt qui rétablit cette interdiction.

Alors, que fait-on maintenant ?! Madame la ministre ne feriez-vous pas mieux de vous pencher exclusivement sur l’énorme problème de la mise aux normes du parc ancien de logements qui plombe tout le bilan énergétique du pays.

 

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)