Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Coup de tabac chez Tabarot ...

Coup de tabac chez Tabarot ...

mercredi 29 août 2018 - Rédaction SNP

 Douloureux constat de l’état désastreux des palmiers emblématiques de la place de l’hôtel de ville du Cannet, pourtant traités depuis 4 ans en endothérapie Revive stratégie 3 de l’arrêté de lutte obligatoire contre le CRP. Lorsque de tels constats avaient été faits à Ajaccio la firme s’était défaussée sur les opérateurs locaux pourtant très compétents.

On peut légitimement s’interroger sur les limites du recours à un percage annuel de quatre trous de 8 mm sur 30 cm de profondeur. Rappelons que lors du lancement de ce traitement en 2014 la firme et ses conseils affirmaient qu’il fallait se limiter à trois exercices de traitement. En l’occurrence les photos se passent de commentaires, si Syngenta souhaite commenter ce post, nous le publierons.

« Le taux d’échec sur les palmiers injectés n’est que de 2%" précisait un reportage de Nice matin du 12 mars 2018. La prudence doit toujours rester mère de sûreté ! https://www.pressreader.com/france/nice-matin-cannes/20180312/281616715885113

 En entendant, suite au retrait définitif du confidor, tous nos efforts doivent désormais porter sur la mise en œuvre d’une stratégie bio mix entre :

 le piégeage massif, les nématodes, le Beauveria Bassiana,  les répulsifs naturels, la taille, les détecteurs acoustiques ou sismiques..... et éventuellement le Spinosad.

Portfolio

Derniers articles

23 août, par Rédaction SNP

Un plan pour développer le bio Controle ?

Nous publions cette brève pour illustrer la difficulté de l’exercice. Nous avons vu qu’il a fallu passer par une dérogation pour obtenir l’utilisation de phéromones parfaitement maîtrisées depuis des années, pour un usage en (...)

Edito

Edito de juin 2019

28 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois a été celui de la publication du nouvel arrêté de lutte contre le CRP. Alors que cet été est celui de la dévastation de nos peuplements Chamaerops ( voir notre papier "nos Chamaerops meurent en silence...."), aucune ligne sur le Paysandisia, lancinante revendication !
Ce n’est pas malheureusement pas le plus important. Ce texte aussi court que d’interprétation délicate se contente de faire une (...)