Accueil > Revue De Presse > Coup de blues chez Rustica (2357)

Coup de blues chez Rustica (2357)

lundi 23 février 2015 - LEGROS Claude, Rédaction SNP

Nous connaissons bien cet excellent support de presse spécialisée, mais en annonçant (voir portofolio) que le Washingtonia est aussi menacé que le Phoénix et qu’il n’y a aucun moyen de traitement il risque d’être la providence les vendeurs de tronçonneuse !!

De notre point de vue les attaques sur Washingtonia ne sont constatées que dans des secteurs ou les Phoénix de toutes variétés ont malheureusement disparu. D’ou la nécessité de mener des campagnes de prévention solides sur Phoenix essentiellement selon nous, et sous réserve d’un problème de budget, avec la stratégie numéro 3 Micro-injection produit REVIVE Syngenta. (voir plusieurs articles récents sur notre site).

Notre administrateur C Legros souhaite introduire cette nuance :

Concernant les régions confrontées, simultanément, aux 2 ravageurs CRP et PA (ce qui est en passe de devenir une généralité, du moins en France), le Washingtonia est autant menacé que le Phoenix. En effet, si le CRP n’attaque pas d’office les Washingtonia le PA lui, le fait. Par conséquent, les blessures faites par les PA, émettent des odeurs qui attirent le CRP, et à ce moment on peut dire que Washingtonia est autant en danger que le Phoenix...
 

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)