Accueil > Représentation > Colloques > Conférence Paysandisia > Conférence Rocbaron : c’est parti...

Conférence Rocbaron : c’est parti...

samedi 25 mars 2017 - Rédaction SNP

http://www.tela-botanica.org/page:evenements?action=8&id_fiche=7436#

http://www.inra.fr/Grand-public/Evenements/201705-Paysandisia-archon-et-palmiers

Première séance de travail avec la FREDON PACA grand enthousiasme communicatif dans la préparation de cette conférence qui réunit d’ores et déjà un plateau de très haut niveau Brigitte Frerot INRA et Nicolas André FREDON LR qu’on ne présente plus à ceux qui s’intéressent à cette problématique. Avec deux quasi-certitudes supplémentaires.

* le discours d’ouverture par la vice-présidente du Conseil Régional PACA Maud Fontenoy

* la conduite des débats par le rédacteur en chef Lien Horticole Pascal Fayolle

Première objectif sous huitaine : choix définitif du nom de la conférence, édition de l’invitation Internet et du BAT de 50 affiches A1 50*80.

Derniers articles

20 mars, par Rédaction SNP

Congrès AMPP Veillée d’armes

Communiqué de Presse
Madame, Monsieur,
Une délégation franco-italienne se rendra au Congrès de l’Association Marocaine de Protection des Plantes (Rabat 26-27 mars 2019), afin de présenter un état des lieux sur la lutte en (...)

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)