Accueil > Revue De Presse > Communication : La Revue du Conseil Général

Communication : La Revue du Conseil Général

mercredi 7 mars 2012 - Rédaction SNP

 

Nous sommes très satisfaits de relever l’engagement du département dans la sauvegarde de notre patrimoine et dans les nouvelles méthodes d’intervention. A cet égard la prise de conscience que l’endothérapie pour des raisons d’efficacité autant qu’économiques devait se substituer en grande partie aux traitements actuels est salutaire. Pour autant la situation est tellement grave qu’il faut que cette circulaire soit publiée dans les jours prochains.

Cependant, à force d’attendre on est aussi conduit à s’interroger sur les droits des propriétaires de palmiers à s’occuper de leur patrimoine et le simple bon sens permet d’affirmer que ce qui est en question n’est pas la technique elle-même de l’endothérapie mais la molécule utilisée pour combattre le charançon. Avec nos conseils nous allons analyser très précisément les fondements juridiques de cette question.

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)