Accueil > Réglementation > Importation > Commerce parallèle (MAJ)

Commerce parallèle (MAJ)

mardi 5 décembre 2017 - Rédaction SNP

https://www.anses.fr/fr/system/files/PCP_autorises.pdf

 En principe ces produits dont l’importation est absolument légale sont vendus aux professionnels. Les exportateurs que nous connaissons ( exemple l’espagnol Cazorla qui a tout de même 200 références ) demandent la production d’un Certiphyto.

Vous pouvez de demander un devis. les prix constatés sont moins chers ( c’est variable) par rapport au prix français. Parlez-en à votre jardinier qui, s’il ignore le commerce parallèle ce qui est souvent le cas, doit vous faire profiter de cette baisse de prix de ses produits. 

Derniers articles

21 juin, par Rédaction SNP

Le Beauveria Bassiana..... une trés vieille affaire

Vous avez bien lu ........ une préconisation d’une société savante en 1906 !!! ça fait un peu sourire quand au le 19-20 de FR3 vous présente un nouveau traitement révolutionnaire. Cette fameuse muscardine corrompt les larves ou (...)

20 juin, par Rédaction SNP

Le communiqué de presse M2 ILS

M2 I LS publie un communiqué de presse de victoire ils ont 100 fois raison..... le ministère a parfaitement compris qu’il fallait trouver quelques accommodements provisoires avec la réglementation pour autoriser les (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)