Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Comm, Comm, Comm....

Comm, Comm, Comm....

dimanche 20 avril 2014 - Rédaction SNP

 Ils ont l’air d’y croire et de se donner du mal dans la Team Bernardi (1). Mais se présenter comme des pionniers du BIO par l’utilisation de nématodes procédé extrêmement classique qui a plus de 20 ans c’est beaucoup de la comm. Prétendre l’utiliser de mars à novembre c’est une erreur. Contrairement à ce qui est écrit les nématomes n’ont guère besoin d’une température minimum mais ils sont surtout totalement inopérants au-delà de 25°. C’est la raison pour laquelle l’arrêté du 21 juillet 2010 dans sa stratégie numéro 1 dite bio exige, ce que semble ignorer la mairie du Lavandou, qu’en juillet et en août ( mais on ferait bien mieux de contrôler les températures du stipe ) les nématodes soient impérativement remplacés par un traitement insecticide au confidor. Pour la défense de Monsieur Bernardi il n’est pas seul maire à faire ce contresens.

 De plus, en ce qui concerne l’opération dite d’assainissement mécanique, elle est vraiment réservée à des professionnels confirmés qui au-delà de la formation initiale se sont enrichis de toute l’expérience des assainissements réussis ou ratés. L’affaire est très délicate, maintenant les opérations pré-opératoires évitent justement l’ablation de toutes les palmes, en post-opératoire il faut des traitements spéciaux fongicides lutte contre les infections cryptogamiques, et insecticides très important risque de réinfestation. Il convient de s’inspirer des protocoles du jardin botanique de Valencia qui sont très complets ( attention certains produits sont interdits en France).

 Nous espérons que la commune sera intéressée par les perspectives de la troisième stratégie (2) micro injection d’EMA , qui apparaît plus efficace, correcte en prix, de nature à contrôler l’infestation pendant les trois ou quatre prochaines années delai nécessaire à l’apparition de nouvelles perspectives dans les traitements bio.

 

(1) la commune est candidate à l’expérimentation dite beauveria bassiania souche 147 autorisée par l’arrêté du 9 décembre 2013 en cours de mise en place la rédaction de la convention d’encadrement semble prendre plus de temps que prévu.

(2) http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article767

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)