Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Comm, Comm, Comm....

Comm, Comm, Comm....

dimanche 20 avril 2014 - Rédaction SNP

 Ils ont l’air d’y croire et de se donner du mal dans la Team Bernardi (1). Mais se présenter comme des pionniers du BIO par l’utilisation de nématodes procédé extrêmement classique qui a plus de 20 ans c’est beaucoup de la comm. Prétendre l’utiliser de mars à novembre c’est une erreur. Contrairement à ce qui est écrit les nématomes n’ont guère besoin d’une température minimum mais ils sont surtout totalement inopérants au-delà de 25°. C’est la raison pour laquelle l’arrêté du 21 juillet 2010 dans sa stratégie numéro 1 dite bio exige, ce que semble ignorer la mairie du Lavandou, qu’en juillet et en août ( mais on ferait bien mieux de contrôler les températures du stipe ) les nématodes soient impérativement remplacés par un traitement insecticide au confidor. Pour la défense de Monsieur Bernardi il n’est pas seul maire à faire ce contresens.

 De plus, en ce qui concerne l’opération dite d’assainissement mécanique, elle est vraiment réservée à des professionnels confirmés qui au-delà de la formation initiale se sont enrichis de toute l’expérience des assainissements réussis ou ratés. L’affaire est très délicate, maintenant les opérations pré-opératoires évitent justement l’ablation de toutes les palmes, en post-opératoire il faut des traitements spéciaux fongicides lutte contre les infections cryptogamiques, et insecticides très important risque de réinfestation. Il convient de s’inspirer des protocoles du jardin botanique de Valencia qui sont très complets ( attention certains produits sont interdits en France).

 Nous espérons que la commune sera intéressée par les perspectives de la troisième stratégie (2) micro injection d’EMA , qui apparaît plus efficace, correcte en prix, de nature à contrôler l’infestation pendant les trois ou quatre prochaines années delai nécessaire à l’apparition de nouvelles perspectives dans les traitements bio.

 

(1) la commune est candidate à l’expérimentation dite beauveria bassiania souche 147 autorisée par l’arrêté du 9 décembre 2013 en cours de mise en place la rédaction de la convention d’encadrement semble prendre plus de temps que prévu.

(2) http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article767

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)