Accueil > Représentation > Colloques > Autres Colloques et initiatives > Colloque IBMA 01/18

Colloque IBMA 01/18

lundi 12 février 2018 - Rédaction SNP

DERNIÈRE MINUTE : les actes du colloque

http://www.ibmafrance.fr/colloque-2018/

Rendez-vous annuel réussi avec peut-être un peu moins de participants (forte et salutaire participation de trois écoles d’ingénieurs) mais aussi davantage de politiques.

Discours introductif du ministre Stéphane Travert en anticipation d’un prochain Conseil des ministres (voir article Lien horticole).

Longue intervention du député Dominique Potier inspirateur de l’agroécologie venu dire aux participants que l’objectif de réduction des phytosanitaires primait en gros sur toutes les autres considérations.

 Les industriels du bio contrôle sont apparus bien moins optimistes leur président repoussant l’horizon d’une significative substitution à 10 ans et demandant une substantielle augmentation du crédit impôt recherche. (Voir article de Figaro).

 Pendant les tables rondes nous avons noté un brillant exposé de Cédric Bertrand, Professeur à l’Université de Perpignan, Président de PO2N et de l’Académie du Biocontrôle et la Protection Biologique Intégrée. Cette académie s’affirme comme une autorité scientifique indiscutable et un pôle de formations.

Enfin un chercheur du CIRAD a fait une, malheureusement trop courte, évocation de ses travaux sur la lutte autocide...... en Afrique.

Notre sentiment : ça va être très dur et nous payons l’absence de recherche de solutions alternatives depuis 10 ans.

 

* http://www.lefigaro.fr/jardin/2018/02/01/30008-20180201ARTFIG00342-jardin-des-parasites-sous-biocontrole.php

Derniers articles

19 mai, par Rédaction SNP

Newsletter - édition 34

Croissance respective des bambous grands adversaires des vis-à-vis....
http://palmvrienden.net/frlapalmeraie/2018/05/a-quelle-vitesse-le-bambou-pousse-t-il/

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)