Accueil > Représentation > Colloques > Colloque de Monaco > Colloque de Monaco... débriefing

Colloque de Monaco... débriefing

samedi 10 décembre 2016 - Rédaction SNP

 Dans toutes les éditions de ce jour de Nice et Var Matin cette conférence est saluée et commentée. SNP co-organisatrice de cette manifestation était représentée par sa vice-présidente Sylvie Mazalon. Que faut-il en retenir ? Dans le titre même de l’article "la survie du palmier de plus en plus menacée" un pronostic en forme d’avertissement. Ceci dans le droit fil des déclarations de SNP depuis des mois et particulièrement dans le dernier interview radiophonique donné à Radio France Azur. Dernier cri d’alarme ?

Pourtant , l’espoir se lève d’une planification au niveau régional permettant de faire reculer les infestations . Savant mélange de stratégies  d’éradication et de piégeage des populations indues . Beaucoup d’innovations , des outils de détection fruit du génie inventif de nos amis Israéliens, des solutions biologiques labellisées INRA de prédation oophage..... Une volonté politique associée aux performances de la recherche. Sans langue de bois on peut être raisonnablement optimiste ....enfin✌️

http://www.nicematin.com/environnement/la-survie-du-palmier-de-plus-en-plus-menacee-100398

http://www.agrint.net

Portfolio

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)