Accueil > L’association > Nos missions > Colloque de Monaco- débriefing

Colloque de Monaco- débriefing

lundi 18 décembre 2017 - Rédaction SNP

 La troisième édition des Rencontres de Décembre sur les ravageurs de palmiers a trouvé sa vitesse de croisière, fruit d’une étroite collaboration entre trois organisations celle des jardins botaniques de la Côte d’Azur, des Fous de Palmiers, de Sauvons nos Palmiers. il y a bien quelques différences d’approches et de méthodes mais nous sommes parfaitement en ligne sur l’essentiel et avons maintenant une bonne habitude de travail en commun.

Il nous faut avant toute chose remercier le gouvernement princier- Direction de l’Aménagement Urbain- Georges Restellini de nous accueillir, cette année dans une très belle salle vue mer doté tous les équipements mise en œuvre par un personnel d’accueil aux petits soins.

 Une centaine de participants nous ont rendu visite au cours de cette journée ( liste des pré-inscrits en annexe). A noter la présence du SRAL PACA , du Centro Studi e Ricerche per le Palme, du Conservatoire botanique du littoral, des firmes ( M2 I LS, Bioline/ Biotop, Nufarm, Glenn Biotech et Syngenta), de nombreuses collectivités locales et associations....

Le mouvement Fredon était représenté par la Fredon Corse. Par suite d’un malheureux concours de circonstances la Fredon Paca n’a pu être là ce qui est vraiment dommage compte tenu de l’actualité des ravageurs. Egalement absente la CAVEM qui était très attendue pour ses commentaires et observations sur le rapport de l’ANSES.

 La conduite de la série d’exposés a voulu se montrer extrêmement concrète et tracer de nouvelles perspectives. Nous n’avons aucune réticence à donner la parole aux firmes et a collaborer avec elles. Le modèle classique du colloque type AFPP Nice janvier 2013 qui n’a donné aucun résultat concret commence à dater terriblement. Nous sommes persuadés que la solution d’avenir est autour de start-up adossées à des universités. Ceci s’exprime dans les nouvelles approches d’organisations type IBMA.

 SNP n’exclut pas la possibilité de s’adjoindre des compétences scientifiques extérieures.

 On comprendra aisément que cela ne fait guère de place aux grincheux, aux atrabilaires, aux acrimonieux !!!!

Portfolio

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)