Accueil > Représentation > Colloques > Colloques AFFP > Colloque de Nice janvier 2013 > Colloque CRP/PA-RPW/PM Nice 16 17 18 janvier 2013

Colloque CRP/PA-RPW/PM Nice 16 17 18 janvier 2013

jeudi 10 janvier 2013 - Rédaction SNP

Twitter et hashtag

Rappelons que ce colloque se tiendra à l’Opéra de Nice les 16 (pm), 17 et 18 janvier. Notre organisation y sera représentée par quatre personnes - le président et trois administrateurs.

Nous y serons en tant qu’auditeur, malheureusement car si nous avions su que le Var n’avait pas ( volontairement ou pas) fait acte de candidature pour relater l’expérimentation de l’arrêté du 20 mars 2012 sur l’endothérapie, nous nous serions portés candidats pour le faire. Cette situation manque de clarté.

Quoi qu’il en soit il convient d’utiliser les outils de communication d’aujourd’hui. Nous vous informons donc que vous pourrez vivre cet évènement en direct en vous abonnant à notre compte Twitter

@gdset83 ou en suivant le hashtag #colloquecrp06

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)