Accueil > COPIL , CROPSAV.... COLLOQUES FAO CIHEAM > Colloque association marocaine de protection des plantes

Colloque association marocaine de protection des plantes

dimanche 10 mars 2019 - Rédaction SNP

 Sans doute avons-nous été bien inspirés de nous intéresser à ce colloque il y a quelques mois, car aujourd’hui nous y interviendrons directement ou indirectement en trois occasions :

* SNP avec Robert Castellana pour parler de la stratégie de lutte CRP/PA en France.

* FREDON Corse pour parler de son expérimentation de piégeage massif du charançon rouge du palmier.

* INRA Antibes sur ses recherches sur les trichogrammes oophages du Paysandisia Archon.

Nous profiterons de notre présence pour communiquer auprès de tous les supports médias sur la volonté de la France (Administration et Recherche) de lutter contre ces fléaux en France et partout dans le Monde. Enfin, nous n’avons pas perdu de vue que le nouveau président du CIHEAM est le marocain Mohamed Sadiki.

Derniers articles

17 juillet, par Rédaction SNP

Actualité juridique du développement durable

La législation française " ambitionne" de favoriser le développement des produits du bio contrôle. Mais au-delà des intentions quid de l’efficacité et la rapidité dans les procédures. 14 projets pour 2 M€ c’est notoirement (...)

15 juillet, par Rédaction SNP

La Sénatrice Jacky DEROMEDI (suite)

La sénatrice nous adresse copie de la lettre reçue du ministre Didier Guillaume. Il faut d’emblée nous féliciter de l’intérêt porté à cette question à ce niveau de responsabilité.
On aurait aimé que le texte lui-même soit (...)

14 juillet, par Rédaction SNP

Cropsav occitanie , état des lieux CRP

Charançon rouge du palmier - Etat des lieux et avenir de la lutte en Occitanie (CROPSAV Occitanie du 22/05/2019))
Les récentes modifications de la réglementation européenne vis à vis de la lutte contre le charançon rouge du (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)