Accueil > Pétition des professionnels et des propriétaires > Cloture de la pétition

Cloture de la pétition

vendredi 31 mai 2013 - Rédaction SNP

 Ouverte le 1er mars nous clôturons ici cette pétition

Analyse : 

Elle se clôture à 616 signatures près de trois mois plus tard. 80 % de particuliers et surtout 20 % de professionnels représentant chacun plusieurs dizaines de clients.

Parmi les signataires des élus mais aussi les Présidents de six organisations professionnelles de la filière.

Au-delà du nombre de signataires, on est aussi impressionné par le nombre et la qualité des commentaires. Pour donner à cet événement toute son ampleur, pour remettre au ministre un document de qualité, nous avons souhaité éditer une plaquette dont l’élaboration a été confiée à un graphiste professionnel. document de 36 pages en quadrichromie nous vous présentons ici les pages 1 et 2.

Ce document sera tiré à 400 exemplaires et servira aussi d’outil de promotion pour notre association. Nous proposerons à tous les pétitionnaires d’ en acquérir un exemplaire pour garder une trace de leur engagement, renforcer de nombre de nos adhérents, pour soutenir financièrement l’association.

Dernières nouvelles : BAT ce jour diffusion tout de suite après le 10.



Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)