Accueil > Documentation > Drones > Clap de fin ?

Clap de fin ?

lundi 13 octobre 2014 - Rédaction SNP

Dans un post du 25 avril 14 "Boeing, Boeing ....Drones, Drones .....
http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article789 nous revenions sur le même récurrent problème de leur utilisation dans la lutte contre les ravageurs de palmiers. Une véritable panacée...mais les menaces qui pesaient à juste titre sur l’épandage aérien depuis des années, le danger d’engins volants sans pilote de plusieurs dizaines de kilos en zone urbaine rendaient à nos yeux l’exercice impossible.

 Un arrêté ministériel du 15 septembre 2014 bannissant tout épandage aérien sauf cas exceptionnels et surtout démonstration de l’absence de tout autre solution alternative met selon nous, fin au débat.

 Beaucoup de temps inutilement perdu......pendant que d’autres questions restent sans réponses, pour autoriser d’autres développements.

Derniers articles

19 novembre, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le push and pull ?

Intéressante communication de cette organisation internationale et de son programme ICIPE de maîtrise biologique d’un ravageur apparemment extrêmement redoutable à l’échelle du continent africain. Pourquoi de telles technologies (...)

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)