Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Chute de palmiers

Chute de palmiers

dimanche 11 février 2018 - CASTELLANA Robert, Rédaction SNP

Suite à un accident mortel survenu en Italie en 2014, Robert Castellana surveille depuis cette date les mentions de chutes de palmiers sur la voie publique.
En 2016, étaient recensés(sur la seule Riviera franco-italienne) 11 évènements en 3 mois, soit une moyenne d’une chute par semaine.
Pour cette année 2017, pour l’ensemble de la péninsule une quarantaine d’épisodes du même genre. En cause (à nouveau) l’infestation des palmeraies urbaines par les ravageurs ainsi que le vieillissement des plantations.
La revue de presse illustrée est en ligne ici : Chutes de palmiers 2017

Derniers articles

28 septembre, par Rédaction SNP

Tout savoir sur BB .....

L’article de l’excellent support spécialisé LIEN HORTOCOLE met bien le doigt sur les limites de l’efficacité de ce produit et de ses conditions de mise en œuvre qui sont très délicates. il faut que les spores soient au contact et (...)

25 septembre, par Rédaction SNP

Bravo à la DGAL et semble-t-il au ministre....

Excellent rappel des définitions des différentes formes de piégeage, libération des contraintes de l’AMM pour toutes les phéromones. Maintien quand les pièges comportent un ajout d’insecticide ce qui en ce qui concerne le CRP n’a (...)

22 septembre, par Rédaction SNP

LATANIA No 43

Sans doute, la dernière fois sur notre site en hommage au travail formidable des passionnés du palmier, réunionnais......
https://fr.calameo.com/read/00415869984857d5d0553

Edito

Edito d’âout 2020

2 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Dans la droite ligne de l’édito précédent nous préparons avec le webmaster et le trésorier l’assemblée générale de septembre à laquelle seront conviés par Internet les 64 membres à jour de leur cotisation.
Vous connaissez mes intentions : lever le pied mais ne pas tout lâcher..... on ne brûle pas à ce qu’on a adoré , tel est notre état esprit que nous retrouvons à une autre échelle en miroir dans celui Philippe (...)