Accueil > Documentation > CERTIPHYTO

CERTIPHYTO

vendredi 16 novembre 2012 - Rédaction SNP

Pour être écouté il faut savoir ce dont on parle..... car dans les conversations de salon comme du café du commerce on entend vraiment beaucoup de contrevérités. Il ne suffit pas d’invoquer des lieux communs à la sauce écologique pour avoir raison.Retour ligne manuel

Ne perdons pas de vue qu’il faut améliorer en permanence notre niveau de compétence en ce qui concerne la santé des végétaux.Retour ligne manuel

 A la suite du Grenelle de l’environnement un grand plan de formation le plan Ecophyto 2018 a été décidé il concerne principalement il est vrai le monde agricole mais, confrontés que nous sommes à plusieurs espèces envahissantes qui menacent notre biodiversité nous devons élever notre niveau de compétence pour mieux comprendre les phénomènes, les enjeux, les méthodes. Retour ligne manuel

La chambre d’agriculture du département vient de mettre un livret particulièrement bien fait bien fait pour présenter ces formations qui ne sont pas seulement réservées aux professionnels. Pour moins de 200 € (100€ par jour) vous pouvez tenter l’expérience. L’offre de formation est abondante mais attention les professionnels du monde agricole sont bien entendus prioritaires.


N’hésitez pas à invoquer votre qualité de membre de notre association.Retour ligne manuel

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)