Accueil > Documentation > CERTIPHYTO

CERTIPHYTO

vendredi 16 novembre 2012 - Rédaction SNP

Pour être écouté il faut savoir ce dont on parle..... car dans les conversations de salon comme du café du commerce on entend vraiment beaucoup de contrevérités. Il ne suffit pas d’invoquer des lieux communs à la sauce écologique pour avoir raison.Retour ligne manuel

Ne perdons pas de vue qu’il faut améliorer en permanence notre niveau de compétence en ce qui concerne la santé des végétaux.Retour ligne manuel

 A la suite du Grenelle de l’environnement un grand plan de formation le plan Ecophyto 2018 a été décidé il concerne principalement il est vrai le monde agricole mais, confrontés que nous sommes à plusieurs espèces envahissantes qui menacent notre biodiversité nous devons élever notre niveau de compétence pour mieux comprendre les phénomènes, les enjeux, les méthodes. Retour ligne manuel

La chambre d’agriculture du département vient de mettre un livret particulièrement bien fait bien fait pour présenter ces formations qui ne sont pas seulement réservées aux professionnels. Pour moins de 200 € (100€ par jour) vous pouvez tenter l’expérience. L’offre de formation est abondante mais attention les professionnels du monde agricole sont bien entendus prioritaires.


N’hésitez pas à invoquer votre qualité de membre de notre association.Retour ligne manuel

Derniers articles

21 juin, par Rédaction SNP

Le Beauveria Bassiana..... une trés vieille affaire

Vous avez bien lu ........ une préconisation d’une société savante en 1906 !!! ça fait un peu sourire quand au le 19-20 de FR3 vous présente un nouveau traitement révolutionnaire. Cette fameuse muscardine corrompt les larves ou (...)

20 juin, par Rédaction SNP

Le communiqué de presse M2 ILS

M2 I LS publie un communiqué de presse de victoire ils ont 100 fois raison..... le ministère a parfaitement compris qu’il fallait trouver quelques accommodements provisoires avec la réglementation pour autoriser les (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)