Accueil > Documentation > Les molécules de synthèse > Ce qui peut sauver le confidor

Ce qui peut sauver le confidor

vendredi 16 décembre 2016 - Rédaction SNP

Canadian Government Proposes Ban on Imidacloprid N
http://www.beesource.com/forums/showthread.php?332620#postcount1494734

Nous avions été toujours frappés par une forme d’imprudence des Américains et des Canadiens qui conseillaient même l’utilisation de cette molécule pour faire des traitements dits soil drenching, malgré les risques pour la nappe phréatique.

Cette décision semble donc raisonnable car elle est accompagnée par une importante dérogation, celle d’une application par injection (endothérapie) qui est autorisée.

Nous devons nous en inspirer pour tenter de sauver un usage de ce produit irremplaçable dans la lutte curative contre le charançon. Nous allons proposer à nos députés une question écrite à l’Assemblée nationale dans cet esprit pour obtenir un assouplissement à l’interdit prononcée par la loi biodiversité. 

http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1524

Il faut noter à ce sujet que l’expérimentation dites Bayer confidor en endotherapie ouverte par un arrêté au printemps 2012 n’a jamais donné lieu à un rapport officiel de performances dont nous savons qu’elles n’ont pas été globalement satisfaisantes. 

 Pour autant nous considérons que cette molécule peut-être utilisée pour traiter les déchets infectés et compléter les protocoles d’assainissement mécanique par des injections localisées autour du foyer d’infection.

Derniers articles

10 novembre, par Rédaction SNP

VEGEPHYL lettre N° 281

La manifestation 12ème CIRAA et Journée thématique Des ravageurs et des hommes 27 au 29 octobre 2020 à Montpellier attire tout de suite l’attention.

10 novembre, par Rédaction SNP

la Bretagne : nouvel eldorado des palmiers ?

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-palmeraie-bretonne-218856
C’est une bonne nouvelle mais on serait tenté de conseiller à nos amis bretons la formule "Si vis pacem, para bellum" et de commencer à mettre en (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)