Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > CE - CRP- renoncement à la lutte obligatoire ?

CE - CRP- renoncement à la lutte obligatoire ?

jeudi 6 juillet 2017 - Rédaction SNP

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas l’intention de modifier son dispositif de lutte.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tennde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas l’intention de modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tennde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Derniers articles

13 septembre, par Rédaction SNP

Le charançon du bout du monde…

DescriptionPenrhyn est le nom de l’atoll le plus septentrional de l’archipel des îles Cook. Appelé également Tongareva ou Mangarongaro, il est situé à environ 1 200 kilomètres au nord-est de Rarotonga. Il s’agit d’un atoll dont le (...)

12 septembre, par Rédaction SNP

Cannes : début de lutte intégrée contre CRP

Nous saluons ce début de communication très prometteur en espérant que les autres collectivités viendront rapidement y trouver l’inspiration. Il apparaît d’ores et déjà évident que la ville de Cannes sera une des premières à (...)

12 septembre, par Rédaction SNP

SNP à l’honneur dans TV AGRI

Un très grand merci à Jean-Paul Hébrard responsable de cette publication très connue dans le monde agricole, de nous avoir fait l’honneur d’être dans les premiers reportages de son magazine du biocontrole.
Jean-Paul HEBRARD, (...)

Edito

Edito de juillet 2019

25 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Si les palmiers sains résistent plus que tous les autres végétaux à la canicule. Proverbe arabe : il "pousse le pied dans l’eau et la tête au soleil" ceux qui sont infectés par les pontes de charançons rouges et de Paysandisia sont pourtant en danger létal.
Les toulonnais apprécieront, le ministère par son nouvel arrêté de lutte contre le CRP 25 juin 2019, a réalisé un remarquable coup de pied (...)