Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > CE - CRP- renoncement à la lutte obligatoire ?

CE - CRP- renoncement à la lutte obligatoire ?

jeudi 6 juillet 2017 - Rédaction SNP

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas l’intention de modifier son dispositif de lutte.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tennde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas l’intention de modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tennde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Rappelons que c’est au visa de la décision de la commission européenne (Decision 2007/365/EC), que l’arrêté national de lutte contre le charançon rouge a été pris le 21 juillet 2010.

Depuis plusieurs semaines le bruit courrait que la commission sur proposition de la DG SANCO allait suspendre ces mesures d’urgence. 

SNP depuis plusieurs années entretient des relations confiantes avec des parlementaires européens. Aussi, nous pouvons vous dire de source sûre qu’en effet La Commission étudie une révision de la législation visant à limiter les mesures d’éradication obligatoire dans les zones ou la présence du ravageur est encore récente. 2 États membres (UK, IRL) ont proposé que certaines zones, exemptes de RPW, soient reconnues comme zones protégées. En dehors de ces zones très marginales en peuplement palmiers, la mesure d’urgence de l’UE sera abrogée dans un avenir très proche.La décision serait fondée sur les enquêtes annuelles effectuées par les États membres qui laisseraient apparaître qu’aucune mesure d’éradication ou du confinement n’a atteint son objectif. Fermez le banc .....

Nous avons déjà largement commenté le très mauvais signal qu’une telle décision comporterait. D’après nos informations la France n’a cependant pas la tensionde modifier son dispositif.

Derniers articles

20 mai, par Rédaction SNP

Prix Lions Club 2019 de l’innovation environnementale

Communiqué de M2 I life Science (Philippe Guerret President chez M2I Life Sciences)
"Très fier de notre partenaire la société Bioassays France qui a reçu le samedi 18 mai en la présence de monsieur Lionnel Luca Vice Président (...)

19 mai, par Rédaction SNP

FR 2 JT 13 h 17/05/19 (sujet n°10)

http://screencast-o-matic.com/watch/cqhqo0ThRR
Deux thèmes abordés :
1/ Utilisation de drones : vieille revendication de l’applicateur attitré qui l’a donc utilisé depuis deux ans dans le cadre d’une expérimentation. (...)

Edito

Edito d’avril 2019

8 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le charançon rouge va bientôt prendre son envol et le papillon dans quelques jours aussi : quel cadre légal pour en contrôler l’expansion ? Nous sommes dans l’attente du nouvel arrêté de lutte qui nous l’espérons ardemment visera aussi le papillon. Les associations propriétaires, les collectivités locales, les FREDON ont été invitées à donner leur avis sur un projet. Le projet définitif devant (...)