Accueil > Réglementation > Les Copil, CROPSAV, AMI, AAP, DRAAF... > Ce COPIL de verre sera t-il vraiment tranchant ?

Ce COPIL de verre sera t-il vraiment tranchant ?

dimanche 8 février 2015 - Rédaction SNP

Lorsque nous avons su que nous allions intégrer cette incontournable structure sans laquelle, c’est prouvé dans tous les pays du monde aucune lutte n’est possible, nous nous étions astreints à un devoir de réserve. http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article964.

Il faut dire qu’on sortait du Copil 83, qui s’est réuni trois fois, avec un CR aux membres, en moyenne, 4 mois plus tard, une communication publique minimum, et aucun groupe de travail constitué ! , un Copil azuréen, sorte de société secrète, gardée par un général de gendarmerie !

Mais voilà que la DRAAF PACA change de cap à 180°, le COPIL 2.0 ! plus de CR aux membres, tout sur le site du Ministère ( ils auraient pu nous le dire ) et donc notre devoir de réserve exit.....

http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/Actualites-Charancon-rouge-du

Avec, plus de 5 ans de retard (il aurait du accompagner l’arrêté de 2010) voilà lancé le COPIL PACA CRP.... transparent comme le verre mais sera t-il vraiment tranchant ? On verra bien ....... Quel laborieux démarrage ! Une proposition du Ministère le 12 juillet 2013, saluée par nous comme franchement remarquable et de nature à faire oublier tous les errements du COPIL 83 et autre azuréen.

Après, un décret qui attend le 9 décembre. On assiste en quelque sorte à 2 faux départs :

COPIL CRP - 04/07/14 en PJ
COPIL CRP - 25/09/14 en PJ

au cours desquels on ne décide rien sauf le constat que les professionnels et la société civile sont très mal représentés et qu’il faudrait bien les inviter. ...

Nous intervenons et nous voilà intégrés au COPIL CRP PACA qui se réunit 27/11/14. en Configuration Officielle

Son CR en pièce jointe mérite quelques commentaires :

* L’expérimentation du champignon BB, une vieille affaire, avec une souche ancienne à laquelle la firme ne croit déjà plus (la preuve elle présente une autre souche NPP111B005), ne se met pas en place. De toute évidence le ministère traîne les pieds. Nous l’approuvons pleinement. Que la firme Arysta Lifescience fasse homologuer cette molécule au niveau Européen (dont l’efficacité et l’innocuité ne sont pas prouvées : voir les études canadiennes ) et dépose ensuite une AMM française. Tout le reste c’est du flan..... de la com’... de la drônitude  !! Que les communes qui s’accrochent à cette fausse promesse redescendent un peu sur terre. Dossier européen déposé le 19/12/14.

* Stop au dispositif ridicule des 100M+ 100M qui coûte énormément en heures de fonctionnaires, perte de temps. Pour toutes les communes infestées cela implique obligatoirement de la prévention sur tous les palmiers. Ho les coeurs....

* Il est urgent mettre en place des programmes de formation des collectivités, qui, sauf exception dérapent complètement http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1053.

* Compte tenu de la gravité de la situation, les solutions bio sont devenues obsolètes, vous pouvez questionner quand vous voulez , off record, les scientifiques de l’INRA. Dans tous les congrès les fabricants de nématodes relativisent leurs performances en conseillant de panacher Phyto/Bio. Le succès de ces produits ne tient qu’à ses vendeurs qui avancent faussement à leurs clients particuliers qu’ils peuvent opérer seuls alors même que la lutte obligatoire demande l’intervention de professionnels qui sont trop chers à tort ou à raison.

* La stratégie 3, seule possibilité acceptée de sauver notre patrimoine. La firme défend ses intérêts et après tout, que feriez-vous à leur place ? Ils sont efficaces, compétents. Dans l’immédiat nous n’avons aucune solution de remplacement ( même si nous y travaillons à échéance 5 ans) . Nous avons déjà obtenu 2 baisses tarifaires. Ce n’est plus le temps des vrais ou faux gourous qui décident de tarifs de molécules qu’ils ont pas inventé. Soyons pro et négocions comme nous venons de le faire un tarif de groupe pour les adhérents de l’association. Publication imminente...On trouve dans ce CR des interrogations de membres, sans réelle culture scientifique, sur la pertinence d’un avis ANSES qui est pourtant l’agence de sécurité sanitaire la plus prestigieuse d’Europe . On croit rêver. Each man in the right place and at the right time.

Pour conclure, il faut surtout insister sur les mérites de la DRAAF PACA qui ne tardera pas de publier la liste des groupes de travail. Qu’il nous soit permis de regretter que 4 GdT sur 5 soient animés par une personne publique, les privés auraient mérité mieux, car le moins qu’on puisse dire est que les acteurs publics ont jusqu’à présent manqué de réussite.

Cette direction régionale a tout de même le mérite d’appliquer l’arrêté correspondant. Celle du Languedoc-Roussillon a convoqué une réunion Charançon à laquelle nous étions invités (nous en sommes ravis) mais pas de création de comité de pilotage .... on se reverra un jour .....c’est contraire à la loi...

Quant à la région Corse, pas de création non plus, le CROPSAV ferait bien l’affaire.... faux ...c’est contraire à la loi...

Difficile encore de trancher sur ce COPIL PACA car nous ne savons pas si et dans quel GdT nous serons intégrés pour tenter de rattraper le temps perdu.

 Avant de se quitter, un peu d’humour dans la tradition de notre site. Le titre auquel vous avez échappé suite à l’intervention justifiée de notre chère vice-présidente :" le COPIL Charançon pour les nuls"  !

-

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)