Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Castilla y Leon in Spain en action....

Castilla y Leon in Spain en action....

dimanche 20 octobre 2013 - Rédaction SNP

Mais qui a pu penser que nos amis espagnols renonçaient à la lutte contre le CRP ? l’instruction de la direction de l’environnement de la province que nous publions est extrêmement précise et pour ceux qui n’entendent pas la langue de Cervantès nous avons relevé les points suivants :

* on ne parle que de phytosanitaire... 
* une décision 2010/ 467 : UE du 17 août a bien donné lieu à transcription dans le droit espagnol il faudrait vérifier qu’il en a été de même dans le notre beaucoup moins prolixe sur ces questions.
* le texte parle bien d’éradication, expression qui semble en voie d’abandon chez nous.
* Les obligations déclaratives sont impératives elles sont assorties d’autorisation d’accès pour tout personnel technique habilité.
* la plantation d’espèces sensibles est totalement interdite.
* pas de livraison et de transport sans passeport phytosanitaire.
* il est prévu de revoir les actions entreprises en fonction des résultats. Pourquoi n’avons pas fait de même pour l’arrêté juillet 2010 ?
* le facteur éolien est pris en compte dans la stratégie thérapeutique.
* il est prévu un mélange insecticide/ avec adjuvant Huile d’été huile de paraffine 83% ( très bon marché).
* la circulaire laisse une totale liberté sur la méthode utilisée pulvérisation ou injection les produits sont ceux autorisés en Espagne qui contrairement à la France offre un choix pour éviter les phénomènes d’accoutumance.
* les traitements sont obligatoirement effectués par des sociétés agréées.
* opérations de taille : pour les Phœnix uniquement de novembre à février. Sur tous les bords de coupe une application de peinture d’asphalte avec un insecticide.
* élimination des déchets : privilégier le concassage très fin, éviter le brûlage qui n’est pas une garantie sauf incinération totale. il est prévu la possibilité de faire un enfouissement dans des tranchées 2 minimum de profondeur.
* une attention très particulière est accordée à l’élimination des déchets.

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)