Accueil > Représentation > Colloques > Colloques AFFP > Candidature à Communication conférence AFPP Toulouse 10/2013

Candidature à Communication conférence AFPP Toulouse 10/2013

lundi 11 février 2013 - Rédaction SNP

dépôt

voici le texte de notre candidature


"Notre association est la seule représentante des propriétaires privés de palmiers. Par l’activité intense de son site (www.sauvonsnospalmiers.fr) elle contribue à informer très largement les particuliers comme les professionnels. Nous avons regretté que l’expérimentation endothérapie dans le Var n’ait pas donnée lieu à communication lors du colloque de Nice. Nous souhaitons que cet oubli soit réparé à l’occasion de ce colloque . Nous pouvons garantir à l’AFPP la qualité d’une communication par nos liens avec la communauté scientifique INRA/CIRAD/MHN...., avec le SRAL et la FREDON et un club des 100 professionnels applicateurs membres correspondants de notre association enfin par la présence dans notre CA de trois membres de l’association "fous de palmiers" qui nous reçoit officiellement lors de son assemblée générale en avril prochain. Les enseignements de l’expérimentation varoise rapprochés de ceux issus des pratiques en Espagne, en Italie, en Tunisie, dans les Emirats et même en Chine font que l’endothérapie constitue un apport incontournable dans la lutte contre les ravageurs de palmiers."

 


Derniers articles

1er juillet, par Rédaction SNP

DC La Brève n°39 - juin 2018

Veille réglementaire française, européenne, internationale exhaustive, complétée d’une revue de presse très bien choisie.

Edito

Edito de juin 2018

13 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Vous connaissez l’aphorisme "le pire n’est jamais sûr" on va s’y accrocher. Pourtant le 1er septembre c’est demain date-butoir de l’utilisation du Confidor. Nous n’avons aucune nouvelle de notre demande article 53 de prorogation 120 jours de l’usage de ce produit.
On a le sentiment que les lobbys écologistes sont tellement puissants dans notre pays que rien ne peut résister à leurs péremptoires (...)