Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Ça va changer ? banco...

Ça va changer ? banco...

mardi 1er mars 2016 - Rédaction SNP

 Banco, Monsieur le président du Conseil Régional,

 Malheureusement, contrairement aux autres candidats pour la présidence de la région Provence Alpes Côte d’Azur ainsi que la présidente actuelle de la région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, vous avez fait la sourde oreille à notre proposition d’une co-présidence du comité de pilotage ravageurs de palmiers avec le préfet de région.... ça va changer !

 Ce reportage photographique catastrophe du secteur de l’aéroport de Nice prouve bien que le charançon va dévaster "votre" promenade des Anglais, sans qu’on ait la moindre idée de la politique du maire- président.

 Cette opacité est avérée de plusieurs façons :

Le département a été dans l’incapacité de mettre en place un arrêté, pourtant fait pour lui, en date du 9 décembre 2013, pour l’utilisation d’une méthode, cette fois expérimentale, de lutte contre le charançon. Mais un encadrement était à la fois nécessaire et utile. Il lui a été préféré des procédures confidentielles, dites d’autorisations d’exploitation, ou protection du "secret industriel" invoquée , personne ne sait rien, même pas l’Administration centrale. Tout ça ne fait pas du tout l’affaire des propriétaires de palmiers qui en ont marre de cette chape de plomb.

 Quand on pense que ce département avait il y a encore deux ans un comité de pilotage propre très grand luxe, dit azuréen, qui avait touché # 200 000 € de fonds européens. Il n’a servi à rien, puisqu’à l’époque il n’y avait # pas de charançons sur cette agglomération et les communes périphériques. Tout ça a explosé en plein vol à la suite de rivalités internes du conseil municipal. Seule réussite, le congrès AFPP de janvier 2013, et encore, il a lancé l’opération Palm Protect Project dont on a du mal à retrouver les progénitures !

 Maintenant, que voit-on sur ces photos : des assainissements qui ont l’air très bien faits et qui ont dû coûter une fortune, compte tenu de la taille des stipes, mais c’est surtout la preuve que la politique de prévention n’a rien donné, ce qui est évident pour tous les sachants, puisque que la stratégie bio ne marche plus.

 Et enfin, le projet C Estrosi pour l’Unesco serait-il déjà au fond de la Baie des Anges ! http://archives.nicematin.com/nice/unesco-a-quoi-ressemblera-la-promenade-des-anglais-dans-5-ans.2244122.html

 ça va changer .......( c’est sûr qu’il le faut).

Portfolio

Derniers articles

16 août, par Rédaction SNP

Eric Chapin conseil...

En cette période estivale, les bioagresseurs ne font pas de pause. Notre expert en protection des plantes, Éric Chapin, synthétise quelques observations sur l’état des plantations et recommandations de surveillance.
En été, (...)

15 août, par Rédaction SNP

R&D la France à la traîne...

un classement qui explique beaucoup de choses...
S’il existe un autre classement en Recherche fondamentale il est plus que probable que nous serions mieux placés. Ceci explique cela et donc nos pauvres palmiers (...)

13 août, par Rédaction SNP

La Stratégie Phoemyc

Avec quelque retard, vacances obligent, voici donc une documentation sur ce nouveau produit * qui présente des caractéristiques extrêmement intéressantes en terme de cout et d’efficacité. On est guère surpris de l’accueil d’ores (...)

Edito

Edito de juillet 2018

10 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Je vous avais promis de tout vous dire sur la gestion des palmiers de Nice. J’y reviendrai car malheureusement l’actualité réglementaire prend le pas. Simplement le temps de vous confier que nous avons au dossier une lettre de Bernard Baudin du 17 décembre 2014 Conseiller Espaces Verts du Maire de Nice qui reconnaît refuser l’application de l’arrêté du 21 juillet 2010 en affirmant n’utiliser que des (...)