Accueil > Documentation > Les molécules de synthèse > Ça cartonne à Ajaccio...

Ça cartonne à Ajaccio...

samedi 18 février 2017 - Rédaction SNP

Il y a quelques jours nous avons consacré un post à la ville d’Ajaccio http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1655 . Y étaient évoqués les résultats de la stratégie 3.

Cette opération de traitement folière signifie-t-elle un changement de stratégie ? Probablement pas car effectuée pratiquement hors saison cela ressemble plus à une opération de nettoyage pour préparer les injections début mars car on se demande souvent avec anxiété si et quand la séve va embarquer la molécule pour la conduire dans le bourgeon apical.

 A relever également la prudence des services qui ferment le secteur pendant 48 heures alors même que le délai légal de rentrée après traitement au Confidor n’est que de six heures.

 En tout cas cette ville prouve qu’on peut tout à fait, comme un grand nombre de nos adhérents, utiliser la stratégie 2 en respectant toutes les normes. Alors même que la quasi-totalité des autres communes ont décidé de s’en passer au motif que cela serait impossible voire même interdit on connaît le résultat. Chacun prendra ses responsabilités.

Portfolio

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)