Accueil > Documentation > Colloques et conférences diverses, contributions > C’est pas trop tôt ....

C’est pas trop tôt ....

samedi 7 mars 2015 - Rédaction SNP

Lancement d’un consortium de recherche et innovation pour consolider le secteur français du biocontrôle

http://agriculture.gouv.fr/Lancement-consortium-recherche-innovation-biocontrole

Il faut absolument saluer cette remarquable, bien que tardive, initiative, qui pourrait aussi avoir d’heureuses conséquences sur notre lutte contre les ravageurs. SNP va demander un RdV au président d’IBMA France.

Plutôt convaincant, ce ministre portant beau ...... Mais ne soyons pas trop optimistes, et il ne faut pas oublier qu’il a fait voter des lois beaucoup trop en avance sur les solutions alternatives. L’intendance suivra !

Par ailleurs, on note dans la liste, des industriels, des noms connus (Basf, Bayer ou Syngenta), le plus souvent qualifiés d’affreux fabricants de pesticides. Il y a aussi les absents, qui se reconnaîtront. La leçon : il faut se garder de tout manichéisme.

la Bio Control Dream Team ( men only !)

 

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)