Accueil > Documentation > Autres ravageurs > Buis : un guide ASTRHEDOR

Buis : un guide ASTRHEDOR

mardi 15 mars 2016 - Rédaction SNP

Ce guide gratuit exclusivement fondé sur de la bibliographie est élaboré dans le cadre Programme SAVE BRUXUS qui vise à mettre au point des méthodes de lutte basée sur le Biocontrole. Les auteurs nous annoncent un second ouvrage nourri de la pratique et enfin une troisième version, résultat attendu des travaux d’expérimentation du programme Save Bruxus.

Ainsi en l’instant si vous avez à défendre ce végétal prestigieux auréolé d’une dimension historique et culturelle, nous vous recommandons de ne pas prendre de risques et d’utiliser des insecticides à base de pyréthrinoïdes ou de diflubenzuron, également autorisé, mais qui présente l’inconvénient de n’être efficace que sur des chenilles très jeunes. Un Bacillus thuringiensis ssp. kurstaki, moyen biologique, est également utilisable lorsque les conditions météorologiques ne sont pas trop sèches. Une lutte mécanique est également possible, bien que contraignante.

 

Derniers articles

12 octobre, par Rédaction SNP

Cannes, la suite .....

Les associations qui soutiennent la stratégie 3 du décret du 21 juillet 2010 semblent avoir moins la côte, en tout cas du côté de la Croisette !
La ville de Cannes a peu goûté certaines critiques et dénonce les (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Trop drôle .....la traduction automatique

Trouvé sur le site en l’état ...... en dehors de la forme il y a quelques bonnes vérités !
JARDINAGE Science
Moyens de combattre »Charançon de la paume »
9 octobre 2019 caroline rigondet
Contrôle chimique (...)

9 octobre, par Rédaction SNP

Rhynch’info N°20

Document très clair, qui apporte déjà des éclaircissements sur des points, il y en a sans doute d’autres, perfectibles du nouvel arrêté.
Quelques remarques de SNP :
Responsabilité des propriétaires : dans tous les cas (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)