Accueil > Documentation > Bio pesticides > Biopesticides (bis) : état des lieux US

Biopesticides (bis) : état des lieux US

lundi 19 octobre 2015 - Rédaction SNP

 On estime que les insectes détruisent 10% des récoltes dans les pays développés, 25 % dans les pays en développement certains pays dépassent 30 %. Ces chiffres sont terrifiants et chaque mois de nouvelles alertes sont publiées concernant de nouveaux invasifs.

 Mais aux États-Unis comme ailleurs les autorités ont conduit depuis 1950 des politiques nombreuses tendant à contrôler les pesticides mis en œuvre contre ces fléaux.

Par ailleurs, des innovations importantes ont été dans le suivi des infestations par l’utilisation de capteurs et des pièges de plus en plus sophistiqués avec des phéromones sélectives. Ce monitoring a permis l’utilisation beaucoup plus ciblée et donc réduite des pesticides.

On a commencé d’utiliser des biopesticides qui sont classée en trois catégories :

* des pesticides microbiens qui utilisent des bactéries ou des micro-organismes fongiques.

* des plant incorporated protectants PIP incorporations dans la plante d’un gène ayant des caractéristiques insecticides.

* Des pesticides d’origine naturelle

 De nombreuses autorisations sont délivrées ou en cours de délivrance pour les insecticides et des fongicides. Marrone Bio Inno, Dupont, Taxon, Grandevo , Techaccel, Bioprodex, Syngenta, Bayer en sont les acteurs nouveaux ou anciens.

 

 

 

Derniers articles

18 novembre, par Rédaction SNP

Promenades en Vendée... initiation par FdP

pour se lancer....Adhérez à FdP .... et évidemment si vous ne l’êtes déjà, à SNP.
- http://www.fousdepalmiers.com/pages/fous-de-palmiers/banque-de-graines.html
- https://www.rarepalmseeds.com/

14 novembre, par Rédaction SNP

Le Lien Horticole toujours présent...

http://www.lienhorticole.fr/actualites/palmiers-la-cote-dazur-poursuit-son-travail-pour-les-sauver-1,10,3333370349.html
Ils seront suivis par PHYTOMA, RUSTICA et, nous l’espérons, bien (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)