Accueil > Réglementation > Evolution Réglementaire > Biocides l’ANSES entre en piste.....

Biocides l’ANSES entre en piste.....

lundi 4 juillet 2016 - Rédaction SNP

 La distinction entre les produits phytosanitaires et les produits biocides ( rien à voir avec les produits bio, évidemment !) est en train de s’estomper. L’ANSES organisme indépendant prenant la responsabilité de ces deux domaines. Cette évolution logique et considérable à la fois va simplifier une réalité par nature très complexe.

 Vous êtes d’autant plus concernés que certains d’entre vous ont entendu parler de solutions d’attraction, de répulsion, de destruction basées sur l’utilisation plus ou moins détournée de produits catégoriés biocides. Dans ces conditions il nous semblé comme un préalable d’essayer de mieux poser tous ces concepts.

Derniers articles

20 octobre, par Rédaction SNP

La star du Bio Controle

Article sympathique mais un tantinet aguicheur. Il se trouve que nous connaissons très bien élisabeth Tabone INRA Antibes qui fait un excellent travail et auquel on a donné des moyens financiers dérisoires. À preuve, la Région (...)

19 octobre, par Rédaction SNP

Ce que d’autres régions sont capables de faire

Nous avons voulu vous parler de cet exemple de coup de pouce de la région Occitanie à ses producteurs de noisette pour des recherches conduites pour l’INRA par Rachid Hamidi concernant la protection des noisettes contre (...)

17 octobre, par Rédaction SNP

BARI c’est parti...

Le programme ( traduit) CRP / RPW Session 1.1 : Etat des lieux de l’invasion du RPW (situation mondiale) Session 1.2 : Impact environnemental et socio-économique des invasions du RPW Session 1.3 : Activités actueles et (...)

Edito

Edito de septembre 2018

14 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avions prévu de terminer ce mois de septembre par une réunion de professionnels et de collectivités pour faire un point complet réglementaire et technique sur les ravageurs de palmiers. Les gendarmes du golf hôtel à Hyères avaient accepté de nous recevoir car ils sont très investis dans la défense de leur patrimoine palmiers et ils accueillent depuis des années les formations Art. 15 de la chambre (...)