Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Bahreïn Solution ?

Bahreïn Solution ?

samedi 28 juin 2014 - Rédaction SNP

Dans notre malheur, nous nous rassurons en pensant à tous les pays de la péninsule arabique dramatiquement concernés par le charançon rouge et qui disposent des moyens financiers illimités pour le combattre.

Incidemment dit, on peut s’étonner qu’alors même que notre brillante recherche française manque de moyens financiers il existe ce gisement exceptionnel de financement. Mais peut-être plus facile à dire qu’à faire .....

Cet article journalistique, bref mais très intéressant, car il nous éclaire sur les conditions de ponte de la femelle charançon. Tout tournerait autour des inflorescences mâles dont les fleurs attirent et localisent la ponte. A partir de là, la réflexion s’emballe :

* Il faut concentrer nos traitements sur les inflorescences mâles en floraison,

* persuader les propriétaires de palmiers que le traitement ( répulsifs) ou le rabattage de ces inflorescences n’est pas seulement une obligation légale mais la clé de la survie de leur palmier.

* envisager un système d’avertissement BSV, mails d’alerte aux adhérents .....

* n’étant # pas concerné par le palmier dattier on pourrait envisager le rabattage de inflorescences femelles aussi mais cela mériterait une étude scientifique particulière sur les conséquences des rabattages successifs. Nous sommes un peu circonspect sur ce point. Autre remarque intéressante la ponte s’effectuerait tout autant sur inflorescences mâles et femelles. certains auteurs avancent que seules les inflorescences mâles sont concernées. Ou est la vérité ?

Il faudrait sans doute qu’une équipe scientifique vérifie cette découverte. Nous allons le proposer à l’INRA. Nous avons tout ce qu’il faut pour le faire rapidement en métropole. Aucune formalité spéciale sans doute , même pour un insecte de quarantaine puisqu’il s’agit d’une simple observation. A notre avis guère de problème de financement compte tenu de l’intérêt pratique

 

breakthough = percée 

 

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)