Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Autres lieux, autres moeurs.....

Autres lieux, autres moeurs.....

jeudi 10 octobre 2013 - MAZALON Sylvie, Rédaction SNP

C’est incroyable ... Le gouvernement américain est accusé par les chercheurs d’être responsable de la victoire des espèces invasives dans les cultures et de la mort des derniers chênes à cause de l’arrêt des recherches dû au shutdown mais chez nous pas d’arrêt forcé dans les ministères : on prend juste son temps....

http://www.newser.com/story/175615/shutdown-winners-invasive-bugs.html

NEWSE It isn’t just skateboarders benefiting unexpectedly from the government shutdown : the brown marmorated stink bug and the emerald ash borer beetle are also potential winners, reports LiveScience. The former causes millions of dollars of crop damage every year, while the latter destroys US ash trees. But scientists studying both species have had to suspend their tests while Congress sorts itself out. "Because of the shutdown, my colleagues and I are prevented from studying a possible management tool that could greatly benefit American forests," says a researcher studying (or perhaps more accurately, not studying) emerald ash borers.

.....vocabulary:Skateboarder=comptable, shutdown=fermeture, ash tree=chêne, brown marmorated stink bug , emerald ash borer beetle = 2 espéces envahissantes.

 

 

Derniers articles

19 mai, par Rédaction SNP

Newsletter - édition 34

Croissance respective des bambous grands adversaires des vis-à-vis....
http://palmvrienden.net/frlapalmeraie/2018/05/a-quelle-vitesse-le-bambou-pousse-t-il/

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)