Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Autres lieux, autres moeurs.....

Autres lieux, autres moeurs.....

jeudi 10 octobre 2013 - MAZALON Sylvie, Rédaction SNP

C’est incroyable ... Le gouvernement américain est accusé par les chercheurs d’être responsable de la victoire des espèces invasives dans les cultures et de la mort des derniers chênes à cause de l’arrêt des recherches dû au shutdown mais chez nous pas d’arrêt forcé dans les ministères : on prend juste son temps....

http://www.newser.com/story/175615/shutdown-winners-invasive-bugs.html

NEWSE It isn’t just skateboarders benefiting unexpectedly from the government shutdown : the brown marmorated stink bug and the emerald ash borer beetle are also potential winners, reports LiveScience. The former causes millions of dollars of crop damage every year, while the latter destroys US ash trees. But scientists studying both species have had to suspend their tests while Congress sorts itself out. "Because of the shutdown, my colleagues and I are prevented from studying a possible management tool that could greatly benefit American forests," says a researcher studying (or perhaps more accurately, not studying) emerald ash borers.

.....vocabulary:Skateboarder=comptable, shutdown=fermeture, ash tree=chêne, brown marmorated stink bug , emerald ash borer beetle = 2 espéces envahissantes.

 

 

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)