Accueil > Réglementation > Fiscalité > Assouplissement fiscal

Assouplissement fiscal

dimanche 8 octobre 2017 - Rédaction SNP

Le projet de loi de finance et de financement de la sécurité sociale 2018

comporte une mesure qui peut intéresser certains adhérents étant précisé cependant que la réglementation encadrant la lutte contre le ravageur charançon rouge palmier et celle de l’usage de produits phytosanitaires restent en application.

Élargissement du champ du CESU pour les petites activités économiques

Dans le cadre du Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), il est proposé d’étendre le champ du chèque emploi service universel (CESU) à l’ensemble des activités pouvant être réalisées auprès de particuliers. Le but est de faciliter la déclaration de ces activités.

Des précisions sont à obtenir sur le maintien ou non de la restriction temporelle sauf intervention d’une association de services. On voit bien le risque d’ubérisation de la profession de jardinier. Comme souvent le mieux est l’ennemi du bien.....

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)