Accueil > L’association > Vie de l’association > Assemblée générale 2014 - 2015

Assemblée générale 2014 - 2015

lundi 27 juin 2016 - Jean-Marie Frizzole, Rédaction SNP

Voici les résultats définitifs du vote de l’Assemblée Générale portant sur l’exercice 2014 – 2015 de l’association Sauvons Nos Palmiers

Nombre de votants : 98

1/ Approuvez vous les modifications de la composition du conseil d’administration ?

OUI 96% - 94 réponses
NON 0%
NE SE PRONONCE PAS 4% - 4 réponses

2/ Approuvez vous le rapport financier ?

OUI 96% - 94 réponses
NON 0%
NE SE PRONONCE PAS 4% - 4 réponses

3/ Approuvez vous le rapport moral ?

OUI 97% - 95 réponses
NON 0%
NE SE PRONONCE PAS 3% - 3 réponses

Merci à tous pour votre participation !

Les comptes seront déposés au J.O. associations. En ce qui concerne le contenu de l’assemblée générale ordinaire dès lors que l’assemblée ne s’est prononcée que sur l’approbation des comptes et les rapports d’activité le procès-verbal correspondant n’a pas à être transmis à la préfecture.

Derniers articles

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

13 mars, par Rédaction SNP

La FAO aux avant-postes

L’agence marocaine de presse MAP ECOLOGY rappelle très utilement l’importance de la lutte contre ce redoutable prédateur du palmier. Elle ne fait pas de commentaire, nous nous sommes permis d’en faire un celui de (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)