Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Assemblée de Corse pas très rassurée...

Assemblée de Corse pas très rassurée...

mercredi 1er mars 2017 - Rédaction SNP

Le groupe Communistes et Front de Gauche de cette assemblée par la voix de son président Dominique Bucchini interpelle les pouvoirs publics corses sur la menace du CRP et s’interroge sur les moyens d’action de cette assemblée. La conseillère exécutive et présidente de l’Office de l’environnement se défausse sur l’Etat, considère que les crédits sont insuffisants et que même à 70 € la stratégie 3 est trop chére, que tout cela est bien dangereux pour les hommes et les abeilles et que dans ces conditions il ne faut rien faire et ainsi (ndlr) perdre tous les palmiers de Corse.

Il se trouve qu’à l’invitation de la ville d’Ajaccio nous nous rendons dans quelques jours dans l’île de beauté pour constater certainement que les îliens sont pas tous du même avis.

Nous vous en ferons le rapport.

Derniers articles

20 juin, par Rédaction SNP

Biocontrôle du Paysandisia archon

Biocontrôle de Paysandisia archon en prévention de l’extension des attaques de Rynchophorus ferrugineus sur palmiers
https://www.dropbox.com/s/gvla7tg7brfc0ba/Capture%20d%27%C3%A9cran%202019-06-20%2002.24.42.png?dl=0

19 juin, par Rédaction SNP

Piégeage massif, la dérogation attendue publiée...

Les phéromones utilisées dans les pièges ad hoc pour capturer des CRP (Charançon rouge du palmier) ne sont pas couvertes par une AMM mais bénéficient d’une dérogation générale concernant leur commercialisation dans la mesure où (...)

Edito

Edito d’avril 2019

8 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le charançon rouge va bientôt prendre son envol et le papillon dans quelques jours aussi : quel cadre légal pour en contrôler l’expansion ? Nous sommes dans l’attente du nouvel arrêté de lutte qui nous l’espérons ardemment visera aussi le papillon. Les associations propriétaires, les collectivités locales, les FREDON ont été invitées à donner leur avis sur un projet. Le projet définitif devant (...)