Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Assemblée de Corse pas très rassurée...

Assemblée de Corse pas très rassurée...

mercredi 1er mars 2017 - Rédaction SNP

Le groupe Communistes et Front de Gauche de cette assemblée par la voix de son président Dominique Bucchini interpelle les pouvoirs publics corses sur la menace du CRP et s’interroge sur les moyens d’action de cette assemblée. La conseillère exécutive et présidente de l’Office de l’environnement se défausse sur l’Etat, considère que les crédits sont insuffisants et que même à 70 € la stratégie 3 est trop chére, que tout cela est bien dangereux pour les hommes et les abeilles et que dans ces conditions il ne faut rien faire et ainsi (ndlr) perdre tous les palmiers de Corse.

Il se trouve qu’à l’invitation de la ville d’Ajaccio nous nous rendons dans quelques jours dans l’île de beauté pour constater certainement que les îliens sont pas tous du même avis.

Nous vous en ferons le rapport.

Derniers articles

9 novembre 2020, par Rédaction SNP

Après le principe de précaution, celui de réalité ...

Pour l’instant, il n’est pas possible de se passer des biocides pour lutter contre les moustiques
La recherche et le développement de solutions alternatives et éco-responsables de démoustication et de lutte anti-vectorielle (...)

31 octobre 2020, par Rédaction SNP

La nature est-elle un enfer ?

France Culture (@franceculture) a tweeté à 2:33 PM on mar., oct. 27, 2020 :
La Nature un enfer ? Les espèces exotiques envahissantes sont aujourd’hui reconnues comme l’une des principales causes de l’érosion de la biodiversité (...)

30 octobre 2020, par Rédaction SNP

Phéromones plus d’AMM sauf ......

Très sensible progrès réglementaire dans l’utilisation des phéromones pour améliorer l’efficacité du piégeage. Il faut dire que le feuilleton Neonicotinoïdes a fait beaucoup rire et surtout illustré les énormes obstacles pour trouver (...)

Edito

Edito de septembre 2020

12 octobre 2020, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Notre webmaster vient de vous adresser les convocations à une assemblée générale virtuelle. iI s’agit classiquement de demander quitus de notre gestion morale et financière et surtout de décider de la mise en sommeil de l’association, comme annoncé depuis plusieurs semaines.
L’issue du vote ne fait guère de doute considérant la confiance que vous nous avez toujours manifesté. Le site cessera ses publications (...)