Accueil > Revue De Presse > Après « le Monde », TF1..... Le compte n’y est toujours pas ! (...)

Après « le Monde », TF1..... Le compte n’y est toujours pas ! !

lundi 12 août 2019 - Rédaction SNP

C’est un peu le marronnier de l’été ( post à venir sur l’article du Monde Mag ). Le moins qu’on puisse dire est que le sujet n’est pas traité trés sérieusement par TF1 qui oublie de dire :

- Que l’ampleur des pertes de palmiers dans la ville de Nice est la conséquence du non-respect de la réglementation nationale.

- Que la solution du champignon BEAUVERIA BASSIANA est présentée comme mise en œuvre à Nice depuis plusieurs années, alors que l’autorisation de mise sur le marché du produit ARYSTA B111-05 date du 9 mars 2018.

- Qu’il y a un produit concurrent à celui présenté, PHOEMYC souche BB 203 bénéficiant d’une AMM provisoire, proposé par une firme espagnole GLEN BIOTECH.

- Qu’aucune de ces souches de BB n’a encore fait sérieusement ses preuves, alors que penser de l’affirmation d’une division par 3 du taux d’infestation... en quelques mois ?

- Que la solution phytosanitaire en injection n’est pas partout à 72 €. Pour bénéficier de ce tarif la firme Syngenta impose une exclusivité et la promotion par la commune de son produit auprès des propriétaires de palmiers. Le tarif normal est de 190 €.

- Que des interrogations sérieuses entourent l’avenir des palmiers ayant subi pendant quatre ou cinq années quatre pénétrations par an, de 30 à 35 cm de profondeur dans des tissus n’ayant aucune capacité de cicatrisation. Que les collectivités et les professionnels ne comprennent pas pourquoi le ministère ne publie pas les résultats de l’expérimentation dite de Perpignan censé les éclairer sur la faisabilité à long terme de ce traitement très invasif.

- Que piegeage massif rendu opérationnel par de nouvelles règles de lutte contre le CRP est semble-t-il refusé par la ville de Nice, alors même que les tenants de solutions biologiques comme phytosanitaires concluent qu’on ne peut pas s’en passer.

 Au bout du compte, le reportage renvoie dos à dos "le coureur de 100M et le marathonien", mais il n’y a aucune raison pour que notre patrimoine palmier soit défendu et probablement victime de ce dogmatisme.

 TF1 aurait été plus inspirée de présenter la notion de plan de lutte intégrée comme la ville de Cannes va en donner très prochainement, l’illustration.

 

 

 

 

Derniers articles

22 septembre, par Rédaction SNP

IPM (Integrated pest management) : quèsaco ?

Ce post pour montrer l’ampleur de la littérature sur le charançon rouge et son Integrated Pest Management ( Plan de lutte intégrée). Bien que tous ces articles soient quasi obligatoirement en anglais les auteurs ne le sont (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

ARTE : Le serial killer de la Côte d’Azur

http://screencast-o-matic.com/watch/cqQrl1tPI3
Le serial killer de la Côte d’Azur
Un petit billet du 19/09 à la mode Arte sur les ravages du charançon. On en voit pas l’utilité sauf à faire un peu d’humour avec un sujet qui (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)