Accueil > L’association > Nos missions > Appel d’offres infructueux....

Appel d’offres infructueux....

lundi 23 décembre 2013 - Rédaction SNP

Vous connaissez l’esprit du lieu ; du sérieux dans l’engagement mâtiné de dérision et d’auto-dérision. D’ou ce logo clin d’oeil , punition collective pour un " appel d’offres" infructueux du 3 décembre.

(http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article608). Une seule bonne volonté pour nous aider à traduire des articles en Espagnol ! Il faut en effet, savoir ce que l’on veut.

Depuis presque deux mois nos moteurs de recherche spécialisés ont donné des résultats étonnants ( voir portfolio). Vous l’avez constaté par l’augmentation significative du nombre d’articles publiés.
 Au fil des semaines nous apportons la preuve que si le phénomène CRP/PA est d’une exceptionnelle gravité, toute la communauté internationale réagit avec énergie et détermination.
 A l’inverse, notre pays semble tétanisé, prêt à récapituler mêmes si nos pertes sont d’ores et déjà considérables, tout occupé à s’autojustifier, quand il ne cède pas au mirage des fausses promesses......


 Mais voici en document joint, une lecture espagnole passionnante : Le programme d’action contre le CRP pour 2013, de la communauté autonome de Castille-La Manche qui méritait mieux qu’une traduction automatique. L’enfer est dans les détails.
On y découvre un programme précis et des protocoles autant en préventif quand curatif. Contrairement à certaines régions d’Espagne les nématodes n’y figurent pas. C’est certainement une question de coûts. Nous sommes convaincus par la précision des modes d’emploi et constatons avec regret que la stratégie s’appuie sur deux insecticides l’Imidaclopride ( confidor) et Chlorpyrifos . Ce dernier sous cette forme est interdit en France alors que les formes Chlorpyrifos-ethil et Chlorpyrifos-methil   Cmethil sont autorisées. Nos compétences en biochimie sont insuffisantes pour aller plus loin sauf à constater qu’ils sont aussi tous des inhibiteurs de l’achesterase.

De toutes façons, est-il si politiquement incorrect d’envisager une re-autorisation provisoire de cet insecticide assorti de précautions particulières pour limiter son impact négatif de la faune et pour sauver des palmiers patrimoniaux centenaires ?

 Après tout, il n’a fallu que quelques semaines à nos amis apiculteurs pour obtenir avec l’aide d’une escadrille de députés Europe écologie la réhabilitation du dioxyde de souffre (http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article529) pour lutter contre le frelon asiatique.


 


 


 

Portfolio

Derniers articles

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

13 mars, par Rédaction SNP

La FAO aux avant-postes

L’agence marocaine de presse MAP ECOLOGY rappelle très utilement l’importance de la lutte contre ce redoutable prédateur du palmier. Elle ne fait pas de commentaire, nous nous sommes permis d’en faire un celui de (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)