Accueil > Documentation > Autres ravageurs > Aparté sur la graphiose Hollandaise

Aparté sur la graphiose Hollandaise

mercredi 13 novembre 2013 - Rédaction SNP

 Non, il ne s’agit pas d’une polémique politicienne de plus !!!!, mais d’une prise de notre chalutier "HMS technology watch" sur la "trunck injection" en français endothérapie. L’amusant est que cela concerne plus particulièrement cette maladie de l’orme qui a fait tant de ravages en Europe il y a une vingtaine d’années. Maladie d’ailleurs surmontée par les bienfaits du marcottage propre à cette variété d’arbres -nous n’aurons pas cette chance avec les phoenix . A l’époque la lutte en France s’était organisée autour de l’endothérapie et avait connu un échec cuisant. La rumeur court qu’on trouve ici l’origine de la défiance franco-française sur cette méthode de traitement, défiance qui fait tant de tort aux intérêts de la lutte contre le charançon du palmier.

La documentation indique que la cause essentielle des échecs antérieurs résidait dans les pressions trop importantes, que ces phénomènes ont été parfaitement maîtrisés depuis, faisant de cette méthode de traitement des grands végétaux aux États-Unis, la norme.

http://urlz.fr/a2C

Derniers articles

3 juillet, par Rédaction SNP

SNP & FDP même combat...

http://www.fousdepalmiers.com/
Et sommes très fiers d’avoir commencé cette collaboration avec nos "cousins" de l’association historique des fous des palmiers.

27 juin, par Rédaction SNP

Ça se précise au niveau du génome (CRP)

This genome will be a valuable resource to understand insect evolution and behavior il and to allow the genetic modification of key genes that will help control this pest.
La recherche se poursuit à l’étranger et il ne se (...)

27 juin, par Rédaction SNP

M2 LS encore ! production de formulation micro-encapsulée

M2i, la PME installée à Parnac, dans le Lot, spécialiste des solutions alternatives aux pesticides à base de phéromones, a officiellement démarré la première unité industrielle au monde de microencapsulation de phéromones.
La micro (...)

Edito