Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Allons à Messine pêcher la sardine, allons à Lorient pêcher le... (...)

Allons à Messine pêcher la sardine, allons à Lorient pêcher le... charançon

dimanche 9 mars 2014 - Rédaction SNP

Une croustilleuse chanson à boire pour nous consoler de l’arrivée du charançon rouge à Lorient

Le charançon rouge des Canaries (sic-ndlr ) découvert depuis plusieurs années sur la Côte d’Azur, où il fait des ravages dans la population de palmiers, à été décelé récemment à Lorient.
Ce coléoptère est originaire du sud de l’Asie et de Malaisie. On le retrouve en Espagne, France, Italie, Egypte, Jordanie, Israël, Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, Iran, …
Dans sa zone d’origine, Rhynchophorus ferrugineus (Olivier) est un important ravageur des cocotiers allant jusqu’à la mortalité des arbres les plus attaqués. Les premiers symptômes n’apparaissent que bien après le début de l’infestation.
Le charançon rouge du palmier Rhynchophorus ferrugineus est un coléoptère de la famille des Curculionidés.
Description :
L’adulte : il peut être de plusieurs couleurs du brun orangé au noir en passant par le rouge. Le pronotum (thorax) présente des taches noires dont le nombre et la taille peuvent varier. Il mesure de 19 à 42 mm de long et de 8 à 16 mm de large. La caractéristique la plus visible de l’adulte est son rostre (pièce buccale allongée). Ce rostre présente des différences en fonction du sexe. Le mâle possède une série de petits poils bruns à l’extrémité du rostre alors que la femelle est glabre.
L’œuf : jaune clair il mesure approximativement 2,5 mm de long.
La larve : sans pattes et de couleur blanchâtre elle présente une capsule céphalique très dure et arrondie, de couleur sombre. A maturité, elle mesure de 36 à 47 mm de long et de 15 à 19 mm de large. La longueur de la nymphe varie de 27 à 40 mm et sa largeur de 13 à 16 mm .
Confusions possibles :
La confusion de l’adulte avec un autre insecte la faune européenne est improbable. Les cocons pourraient être confondus avec ceux du papillon palmivore, mais le cocon de charançon ne comporte pas d’enveloppe de soie à l’intérieur. La larve âgée peut se rapprocher de la larve de rhinocéros (Oryctes sp) mais cette dernière présente une forme en crochet de type ver blanc et possède 3 paires de pattes thoraciques bien développées.
La lutte est régie par l’arrêté du ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt du 21 juillet 2010 (consultable sur legifrance.gouv.fr)
Voir la vidéo France 3 Bretagne du 04 mars 2014

Derniers articles

11 décembre, par Rédaction SNP

INRA + IRSTEA = INRAE

À partir du 1er janvier 2020, l’Inra (1) et l’Irstea (2) fusionnent pour devenir l’Inrae.
Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ont (...)

11 décembre, par Rédaction SNP

l’ Acarien parasite : Centrouropoda spp.

Déjà signalé dans les travaux de Palm Protect ce parasite, vient de faire l’objet de cet article publié dans Zootaxa toutes les voies de la recherche biologique doivent être mises à contribution.
Cette étude poursuit les (...)

Edito

Edito d’octobre 2019

30 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Assez peu de posts ce mois-ci, en dehors de la publication de l’article dans PHYTOMA à la signature d’Éric Chapin (Cosave, Lien Horticole....) " charançon rouge du palmier : évolutions techniques et réglementaires et auquel nous avons modestement participé ce qui est tout de même, une première.
Ce mois-ci a été aussi celui de l’annonce du colloque sur les Ravageurs de Palmiers, fin novembre à Monaco (...)