Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Accord entre la FAO et l’UMA : Union du Maghreb arabe

Accord entre la FAO et l’UMA : Union du Maghreb arabe

jeudi 19 mai 2016 - Rédaction SNP

 On constate ainsi que l’organisation internationale prend les choses très au sérieux. Ça bouge ailleurs et pas chez nous. Les enjeux ne sont pas les mêmes mais les problèmes sont identiques. L’Europe a largement les moyens scientifiques et financiers de solutionner ces questions. Est-ce que nous attendons que l’économie agricole de ces contrées soit définitivement ruinée , pour nous préparer une nouvelle dramatique crise migratoire ? 

Un accord d’assistance technique pour la mise en œuvre d’un projet de coopération Union du Maghreb arabe dans la lutte contre les ravageurs de cultures a été signé récemment à Rome entre l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Union du Maghreb arabe (UMA), a-t-on appris mardi du bureau sous régional de la FAO pour l’Afrique du Nord.

L’accord signé par le directeur général de la FAO, José Graziano DaSilva, et le secrétaire général de l’UMA, Habib Ben Yahia, vise à renforcer les capacités techniques des pays du Maghreb en terme de mesures de quarantaine des ravageurs des cultures, y compris le charançon rouge du palmier.
Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de coopération signé en 2014 entre le bureau sous régional de la FAO pour l’Afrique du Nord et l’UMA, lequel définit les priorités conjointement identifiées pour la période 2014-2017.

L’assistance de la FAO portera sur une évaluation participative et exhaustive des capacités phytosanitaires de l’Algérie, la Libye, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie.

Une focalisation sur les lacunes en matière de contrôle phytosanitaire et une identification des actions prioritaires afin de les combler permettra l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’action adaptés en mesure d’optimiser la mise en œuvre des aspects préventifs de protection des cultures contre les maladies et les ravageurs des cultures et, plus particulièrement, le charançon rouge du palmier (CRP).

Au-delà de la prise en compte des aspects phytosanitaires, un important appui sera apporté afin de renforcer les échanges d’informations entre les pays du Maghreb et renforcer la coordination nécessaire pour une riposte efficiente face aux maladies et ravageurs des cultures.

A cet effet, un système de prise de décision et de coordination pour une meilleure harmonisation et concertation d’intervention sera mis en place avec une dynamisation du réseau maghrébin pour la protection des végétaux.

Face à ces problèmes de contrôle phytosanitaire, les pays du Maghreb sont confrontés à des défis importants capables de nuire au rendement de leur secteur agricole, aux capacités de production des agriculteurs plus particulièrement l’agriculture à petite échelle et d’une manière générale à l’économie de la sous-région largement tributaire du secteur agricole.

Ces dernières années la FAO s’est mobilisée pour soutenir les pays confrontés à une forme de vulnérabilité provoquée par des invasions de différents ravageurs et parasites qui ont causé des pertes et dégâts à l’agriculture et à l’élevage et à l’économie des pays.

 

L’intervention de la FAO a concerné le "Bayoudh" ou (fusario vasculaire) du palmier, la morelle jaune (Solanum elaeagnifolium), la mineuse de la tomate (Tuta absoluta), la laitue d’eau (Pistia stratiotes) et récemment le charançon rouge du palmier (Rhynshophorus ferrugineus).

Derniers articles

23 novembre, par Rédaction SNP

La colère des pétitionnaires...... niçois

Ils sont furieux les niçois pieds-noirs et les autres, amoureux du palmier des deux côtés de la Méditerranée, ils ne comprennent plus que sous couvert d’une politique écologiste basique leurs palmiers patrimoine centenaires (...)

19 novembre, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le push and pull ?

Intéressante communication de cette organisation internationale et de son programme ICIPE de maîtrise biologique d’un ravageur apparemment extrêmement redoutable à l’échelle du continent africain. Pourquoi de telles technologies (...)

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)