Accueil > Documentation > A quelque chose malheur est bon

A quelque chose malheur est bon

mardi 30 avril 2013 - Rédaction SNP

 les merveilles de la Californie du Sud mais certaines espèces se plaisent beaucoup aussi chez nous.

 Commençons de rattraper notre retard dans la connaissance des différents palmiers ( votre serviteur étant sur ce point au fond de la classe !). Nos amis des fous de palmiers, société savante de référence pourront sans doute nous y aider.

 Nous aurions dû être plus exigeants pour nous-mêmes et surtout attentifs à obtenir de la plupart des collectivités locales de se livrer un peuplement intelligent et diversifié seul recours contre une architecture souvent triviale. 

Portfolio

Derniers articles

20 décembre, par Rédaction SNP

La symbiose entre nématodes et bacteries

Nous voudrions attirer votre attention sur cette très intéressantes revue INSECTES conduite par l’association OPIE office pour les insectes et leur environnement qui a des associations régionales actives prouvant ainsi sa (...)

18 décembre, par Rédaction SNP

Making Love & Climbing......

Ce morceau en ouverture de notre prochaine journée "ravageurs" ?
UNICORNS 4’ 28
Making Love & Climbing Saint Michel
https://itunes.apple.com/fr/album/unicorns/718746565?i=718746586
NOTES DES ÉDITEURS
À (...)

18 décembre, par Rédaction SNP

Colloque de Monaco- débriefing

La troisième édition des Rencontres de Décembre sur les ravageurs de palmiers a trouvé sa vitesse de croisière, fruit d’une étroite collaboration entre trois organisations celle des jardins botaniques de la Côte d’Azur, des Fous (...)

Edito

Edito, novembre 2017

12 décembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier, *
La fin de l’année est désormais proche et il faut penser à satisfaire aux formalités d’approbation des comptes et du rapport moral et d’activité 2016. Néanmoins, il est apparu au bureau que la préparation cette assemblée tombait particulièrement mal puisque nous étions par ailleurs très pris par notre importante conférence de Monaco cette semaine. De plus une telle assemblée occulterait quasiment une (...)