Accueil > Revue De Presse > A natural insecticide.... EMAB

A natural insecticide.... EMAB

mardi 3 février 2015 - Rédaction SNP

Source Bartlett trees experts 12/14

des nouvelles du REVIVE (Syngenta)

on y apprend :

* que pour les anglo-saxons, c’est un produit accepté en bio

* que la France est tout de même un des premiers pays à l’utiliser en Europe ( très répandu aux USA).

* que c’est le même pistolet que celui que nous utilisons.

* que les applicateurs ont un haut niveau de qualification.

* que les résultats sont exceptionnels.

* que le produit semble cher partout.

* que la micro injection est aussi à l’essai avec un dérivé d’ail, l’allicine, composé organo-sulfuré.

Portfolio

Derniers articles

20 janvier, par Rédaction SNP

Approche du Biocontrole....

Ce petit film de la SNHF est intéressant, didactique mais il faut ne pas perdre de vue qu’il s’agit de jardins d’amateurs et que nous sommes donc très très éloignés de solutions pour s’appliquer à de grandes cultures. Il faut (...)

16 janvier, par Jean-Marie Frizzole, Rédaction SNP

Gouvernement aux maires : attention pour utiliser des drones

https://m.nextinpact.com/news/105973-le-gouvernement-met-en-garde-maires-qui-voudraient-utiliser-drones-contre-fraude-fiscale.htm
Le député Masson n’est pas récompensé de son opiniâtreté puisque le ministre de la Cohésion des (...)

16 janvier, par Rédaction SNP

Pays des Alpes-Maritimes : Magazine hebdomadaire d’information

Ce magazine hebdomadaire très connu dans le département nous fait l’honneur d’un article sur nos rencontres de Monaco du 15 décembre conduites par Listephoenix associée aux "Fous de Palmiers" et SNP. Nous en remercions (...)

Edito

Edito de décembre 2017

5 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Dernier édito de l’année, date limite pour commenter un événement phare de 2017 : l’important rapport de l’ANSES sur la politique conduite par la communauté d’agglomération CAVEM (Var Est) dans la lutte contre le CRP. Nous l’avons publié dès sa sortie le 8 décembre, en annonçant que nous réservions nos commentaires pour laisser aux responsables de la CAVEM le temps de faire les leurs. (...)