Accueil > Revue De Presse > A natural insecticide.... EMAB

A natural insecticide.... EMAB

mardi 3 février 2015 - Rédaction SNP

Source Bartlett trees experts 12/14

des nouvelles du REVIVE (Syngenta)

on y apprend :

* que pour les anglo-saxons, c’est un produit accepté en bio

* que la France est tout de même un des premiers pays à l’utiliser en Europe ( très répandu aux USA).

* que c’est le même pistolet que celui que nous utilisons.

* que les applicateurs ont un haut niveau de qualification.

* que les résultats sont exceptionnels.

* que le produit semble cher partout.

* que la micro injection est aussi à l’essai avec un dérivé d’ail, l’allicine, composé organo-sulfuré.

Portfolio

Derniers articles

20 avril, par Rédaction SNP

Nouveau Tuto MFT+ Phéromones M2 I flacon 120j

https://www.dropbox.com/s/l1gdhvkgfzfrbcv/IMG_1660.MOV?dl=0
Nous avons enrichi notre offre par la fourniture d’un nouveau conditionnement des phéromones M2 I LS sous forme de flacon dont l’efficacité serait très (...)

20 avril, par Rédaction SNP

FREDON Occitanie

Mauvais présage .....voilà que FREDON Occitanie sur le chapitre du CRP se contente d’un lien pour un mauvais reportage de FR3 Occitanie qui fait dire au rapport ANSES, qu’il vaut mieux tout laisser tomber !!! (...)

20 avril, par Rédaction SNP

Le nouvel homme fort du bio....

Patrice MARCHAND
Responsable du Pôle Intrants
Nom de l’entreprise Institut de l’Agriculture et de l’Alimentation Biologiques ITAB
Activités Intrants (Biosolutions) : phytosanitaire, biostimulants et gestion des Résidus (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)