Accueil > Documentation > À la gloire des Phœnix

À la gloire des Phœnix

mercredi 9 octobre 2013 - Rédaction SNP

Site projet Phoenix :"Les 14 espèces de palmiers qui composent le genre Phoenix, forment un complexe inter-fertile. La connaissance de la dynamique de l’hybridation est donc essentielle pour comprendre l’histoire et l’avenir du genre. La capacité d’hybridation interspécifique se manifeste tout particulièrement dans les cultures ornementales, où plusieurs espèces sont mises en présence et ensuite multipliées sur place. Au bout de quelques générations, une diversité nouvelle finit par s’organiser, d’où émergent des phénotypes hybrides propres à chaque lieu de culture. Diverses études consacrées aux palmiers ont été menées depuis plusieurs années sur le site de Bordighera/ San Remo (Italie), dans le cadre du projet Phoenix. Cette région est en effet un site d’acclimatation historique, marqué en particulier par les premières introductions in situ de Phoenix dactylifera (Moyen-Orient), P. canariensis (Iles Canaries), P. sylvestris (Inde) et P. reclinata (Afrique). Une récente publication, accessible ci-dessous, vient de faire le point sur les méthodes expérimentées, les données recueillies à ce jour et les perspectives de recherches futures."
 
Mémoire de Mastere de Sophie BOURGUET 2013. Dynamique de l’hybridation dans le genre Phoenix sur la Riviera italienne : caractérisation génétique et phénotypique. Université de Montpellier, juin 2013, Master Biologie des Plantes et des Micro-organismes, Biotechnologies, Bioprocédés : http://www.listephoenix.com/

Sophie Bourguet Ingénieur d’étude biologies et pathologies végétales (recherche active).

Trois observations :

* Accrochez-vous, c’est un article scientifique...

* Nous sommes un peu désemparés de voir tant de compétences et d’expertise qui ne sont pas aussi au service de la défense de ces végétaux bientôt fossiles !!!

* Petit focus sur le projet Phœnix ( heureusement pas l’autre !) Le Projet Phoenix participe aux activités de divers réseaux de chercheurs, dont il vise à mettre en valeur les initiatives, au travers de collaborations associatives et institutionnelles. Ces collaborations concernent les domaines de la botanique, de la biologie, de l’agronomie et de l’anthropologie. Le développement d’un partenariat au niveau méditerranéen a plus particulièrement permis de répondre à 2 appels d’offre internationaux : MOCAF Euromed 3+3 (2009-2011 reconduit jusqu’à 2015), coordonné par le CIRAD, et AUF MerSi (2010-2012) coordonné par l’IRD. 

 

Derniers articles

16 septembre, par Rédaction SNP

La chienlit......!!!

Cette dépêche de l’AFP, reprise en boucle par nombreux supports locaux ou nationaux décrit succinctement la grande confusion qui règne dans l’organisation de cette lutte contre le charançon rouge.
Tous les maires concernés (...)

13 septembre, par Rédaction SNP

Le charançon du bout du monde…

DescriptionPenrhyn est le nom de l’atoll le plus septentrional de l’archipel des îles Cook. Appelé également Tongareva ou Mangarongaro, il est situé à environ 1 200 kilomètres au nord-est de Rarotonga. Il s’agit d’un atoll dont le (...)

12 septembre, par Rédaction SNP

Cannes : début de lutte intégrée contre CRP

Nous saluons ce début de communication très prometteur en espérant que les autres collectivités viendront rapidement y trouver l’inspiration. Il apparaît d’ores et déjà évident que la ville de Cannes sera une des premières à (...)

Edito

Edito de juillet 2019

25 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Si les palmiers sains résistent plus que tous les autres végétaux à la canicule. Proverbe arabe : il "pousse le pied dans l’eau et la tête au soleil" ceux qui sont infectés par les pontes de charançons rouges et de Paysandisia sont pourtant en danger létal.
Les toulonnais apprécieront, le ministère par son nouvel arrêté de lutte contre le CRP 25 juin 2019, a réalisé un remarquable coup de pied (...)