Accueil > Revue De Presse > A bit disappointed.....

A bit disappointed.....

vendredi 21 août 2015 - Rédaction SNP

 Titre du reportage : Palmiers en danger : Existe-t-il des solutions et à quel prix ? (FRANCE 2) Francetv info pitch

Le palmier est l’emblème de toutes les promenades du littoral méditerranéen, mais cette image de carte postale est en danger. Depuis une décennie, des centaines de palmiers sont abattus chaque année en France. C’est le cas de la ville d’Hyères-les-Palmiers (Var). Des 35 arbres plantés ici il n’en reste plus que trois. La faute au charançon rouge, un insecte qui ronge les palmiers. Venu d’Asie du sud-est, il a d’abord gagné l’Espagne dans les années 90, puis la France en 2006. Depuis impossible de s’en débarrasser.

Des pesticides

L’allure d’un palmier contaminé ne trompe pas. "On voit que toutes les palmes sont tombées et là on peut s’apercevoir qu’il y a une odeur nauséabonde au niveau du palmier donc on voit qu’il est condamné", explique Olivier Lambert, technicien des espaces verts à Antibes (Alpes-Maritimes). Le problème ne concerne pas que les municipalités, mais aussi les particuliers propriétaires de palmiers. 

À Toulon, Hervé Pietra s’est rendu compte de la dangerosité du charançon quand deux de ses arbres se sont effondrés. Le Toulonnais est président de l’association "Sauvons les palmiers". Pour venir en aide à ceux qui possèdent des palmiers, l’association propose des dispositifs biologiques ou phytosanitaires pour détruire les charançons. Pour le moment, aucune technique n’est complètement efficace. Tous les ans, c’est 10 à 20% des palmiers du sud de la France qui disparaissent.

Commentaires SNP : deux équipes se sont occupées de ce reportage, l’une pour l’Espagne, l’autre pour la Côte d’Azur conduite par Sonia Sadone avec laquelle nous avons travaillé en parfaite intelligence. Nous avons en particulier accepté de ne pas évoquer, nous-mêmes, la stratégie 3 de l’arrêté de 2010 revu 2014 à la condition que ce point essentiel soit traité dans les commentaires de la journaliste ( toujours la crainte du trop technique.....).

Nous ignorons ce qui s’est passé au montage, mais cet engagement n’a pas pu être tenu, ce qui est extrêmement regrettable pour un reportage dont l’objet même était de faire le tour de toutes les stratégies possibles et acceptées en France.

Au lieu de cela, nous avons été gratifiés de la promotion d’un produit extrêmement dangereux, quasiment retiré d’usage en France, qui n’a aucune chance d’être homologué pour le traitement des palmiers. l’Espagne serait bien plus inspirée d’adopter cette stratégie 3, soit la molécule EMAB en endothérapie, ce qu’elle vient d’ailleurs de faire à titre expérimental, profitant de l’expérience de son grand voisin français, qui n’a, en ce qui concerne la lutte contre le charançon, et en toute amitié pour nos amis espagnols, aucune leçon à recevoir. http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1206

Nous sommes désappointés. Contrairement à ce qu’avance Julian Bugier, notre pays a désormais toutes les raisons de croire que cette lutte peut-être gagnée (voir notre commentaire à propos de l’excellent et récent article de Rémi Barroux dans Le Monde : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1231).

Le reportage risque seulement d’avoir pour conséquence de précipiter certains de nos propriétaires de palmiers sur les sites de vente en ligne de produits interdits dans notre pays. De la part d’une chaîne publique en est en droit de s’attendre à mieux et nous disons à l’A2, banco pour une émission très documentée sur le sujet, qui le mérite largement.

 

lien youtube https://youtu.be/5nLa7k2CYZA

 

Derniers articles

16 juillet, par Rédaction SNP

Adopter la Vigilance Attitude pour CRP & PA

En septembre 2017 nous vous avons signalé l’apparition de cette application lanceur d’alertes. Le démarrage n’a pas été à la hauteur de nos espérances. il faut dire que les mairies que nous avons approché pour leur dire tout (...)

15 juillet, par Rédaction SNP

REVIVE saison 2

On attendait une extension d’usage au Paysandisia, la suppression d’un adjuvant....rien de tout cela. En baptisant REVIVE II ARETOR nom commercial ( et non Terminator !) la firme a sans doute voulu s’éloigner de la notion (...)

14 juillet, par Rédaction SNP

INRA et BIOCONTROLE

Intéressante communication grand public faisant le point des recherches de l’institution sur le Biocontrole. Sont abordés les domaines :
DES ODEURS POUR LUTTER CONTRE LES RAVAGEURS
LES MACRO-ORGANISMES : DES ALLIÉS DE (...)

Edito

Edito de juin 2018

13 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Vous connaissez l’aphorisme "le pire n’est jamais sûr" on va s’y accrocher. Pourtant le 1er septembre c’est demain date-butoir de l’utilisation du Confidor. Nous n’avons aucune nouvelle de notre demande article 53 de prorogation 120 jours de l’usage de ce produit.
On a le sentiment que les lobbys écologistes sont tellement puissants dans notre pays que rien ne peut résister à leurs péremptoires (...)