Accueil > Revue De Presse > 13H L’heure de Jean-Pierre Pernaut

13H L’heure de Jean-Pierre Pernaut

samedi 3 septembre 2016 - Rédaction SNP

 Merci au présentateur historique de TF1 et son équipe de production de Marseille d’avoir réalisé ce petit sujet au cours duquel il était impossible d’aborder toutes les questions et nous savons qu’elles ne manquent pas.

 Nous avons choisi de présenter des instruments de piégeage qui sont l’expression de la volonté des propriétaires de vouloir maîtriser une situation et prouver que malgré toutes les difficultés du moment Il ne faut pas baisser les bras.

Le lundi suivant, TF1 s’intéressait à la pyrale du buis et un papillon asiatique en pointant la responsabilité des mairies. Elle doit pas être écarté mais elles sont le plus souvent extrêmement démunies face à un pouvoir central qui entend en priorité retirer du marché des spécialités phytopharmaceutiques. Cela ressemble bigrement à la quadrature du cercle. Il faut continuer à investir puissamment dans les nouvelles filières du Biocontrole mais nos sociétés en crise en auront-elles les moyens ? oui si on raisonne à l’échelle du monde.

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)