Accueil > Documentation > Le Piégeage > 象鼻虫陷阱 25 € à vos chéquiers ....

象鼻虫陷阱 25 € à vos chéquiers ....

lundi 12 mai 2014 - Rédaction SNP

象鼻虫陷阱 ce qui veut dire piège à charançons.

Les palmeraies du sud de la Chine sont également dévastées par le charançon rouge. http://www.sauvonsnospalmiers.fr/ecrire/?exec=article&id_article=325

Comme annoncé l’association, a fait l’acquisition de 100 pièges chinois que nous avons testés avec succès l’année dernière. Nous les commercialisons, à un prix très compétitif pour un objet de cette qualité et avec une marge qui vient soutenir,  ce n’est pas du luxe *, les finances de l’association. En ce qui concerne les phéromones nous vous demandons de prendre contact avec nous pour qu’on vous indique les meilleures adresses en qualité surtout en prix.

Ses pièges ont le mérite de se suspendre non pas au stipe mais à un arbre les mettant ainsi à l’abri du vandalisme ou de la curiosité enfantine. Ils sont en quelque sorte des faux palmiers et on peut même pousser l’illusion en habillant le fût avec un peu de crin d’un stipe de trachycarpus. La tentation est de vérrouiller son terrain par la pose de plusieurs pièges.

 

 prix de vente : 25 € TTC

les achats compulsifs sont autorisés......

 

* déjà 10 ventes un passage sur FR3 national ces jours-ci

 

 

 

 

Portfolio

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)